enseignant dans un CREPS…..1945 à 1963: recherches pedagogiques

8 juin 2008

Non classé

L’avantage d’enseigner dans une Ecole de Formation de Cadres c’est le travail en Equipe et la
nécessité de se perfectionner sans arrêt…de se remettre en question. Le jeune enseignant que j’étais en 1945 s’est vite rendu compte que les 5 mois passés dans un établssement scolaire, même s’ils avaient été denses et riches,n’étaient pas suffisants pour un formateur…..il me fallait donc enrichir mes connaissances de pédagogie pratique : Un directeur d’école primaire a accepté que je fasse ,pendant deux années , l’éducation physique à sa place…une classe de fin d’études primaires.De quoi enrichir ma pédagogie , vérifier la qualité de l’enseignement donné par les progrés réalisés par les élèves.

Les rapports priviligiés avec un des enseignants du CREPS présent dans la petite, équipe lors de mon arrivée dans l’établissement ,me permirent de réaliser avec lui un « répertoire d’éléments de gymnastique de maintien « …80 pages dactylographiées.Un travail « bienvenu » dans un établissement ou le Directeur était un spécialiste de gymnastique construite. C’était en 1946-47.

En 1946, le Directeur du CREPS pensait que la Gymnastique construite permettait une amèlioration notoire de la capacité vitale des élèves.Il souhait une vérifiction …et demanda à un de mes collègues et à moi de vérifier les progrés faits par des stagaires Aides Moniteurs…..une partie
du groupe pratiquant la « méthode suédoise » avec mon collègue francis PEYRIGUE,l’autre partie du groupe pratiquant le « méthode naturelle  » avec moi.
La procédure expèrimentale avait été définie et suivie de trés prés.
Conclusion à l’issue de l’expèrience:Les progrés étaient nettement supèrieurs avec la méthode naturelle…ce qui pour moi était évident et surprenant pour le Directeur.

En 1954 ,1955 ,1956 je réalisais une recherche sur « LES VARIATIONS DU COMPORTEMENT SCOLAIRE APRÉS LA LECON HABITUELLE D’EDUCATION PHYSIQUE.
Je militait pour une pratique de l’éducation physique dans les classes due l’enseignement du 1°
degré et j’avais pour argument au cours des stages d’Instituteurs,que l’éducation physique régulière
réalisée dans de bonnes conditions (horaire,choix des exercices …)avait une effet bénéfique sur
l’attention des élèves. Il me fallait donc le démontrer.
Au cours d’une assemblée Générale des Conseils de Parents d’élèves de la gironde je fis une intervention sur ce sujet.A l’issue de ce Conseil,Pierre KLINGEBIEL, premier psychologue scolaire
du département me dit : « Mr DUPUY, je suis à votre disposition si vous le souhaitez pour vous aider « .
Et c’était parti….mise en place d’un protocole expèrimental, choix de teste,choix de classes d’application et de classes témoins….demande d’accord des Inspecteurs du 1° degré pour que je
puisse enseigner les les classes d’expèrience…..une Monitrice jeunesse de la SNCF enseignant
l’éducation physique dans des classes du 1°degré accepta,elle aussi de participer à l’expèrience.
a suivre……

À propos de vaisse

Prof. EPS à la retraite.-40 1/2 années d'enseignement comme formateur. Aprés- avoir enseigné au CREPS de Bordeaux de 1945 à 1963, Enseignement sportif en Gironde de 1963 à 1969 puis CTR prévention des accidents dans le monde du travail de 19690à 1975 ,enfin entraîneur National faisant fonction de DTN de 1975à i985 - 62 ans de vie associative dans des milieux " sportifs" en particulier dans des postes divers de membre de comité directeur à trésorier en passant par secrétaire régional et vice président national.

Voir tous les articles de vaisse

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

L'amour des tigres |
collectif-moita-verde |
citoyenprogressiste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gratte-Ciel Info
| FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice