Problèmes de société et action professionnelle en éducation physique et sports
  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2008

Chacun est le fruit de son histoire.
26 juillet, 2008, 15:12
Classé dans : Non classé

C’est parce que chacun est le fruit de son histoire qu’il est UNIQUE er qu’il doit rester tel qu’il est
utilisant ses capacités , son expèrience, son savoir afin d’avancer dans la vie de la meilleure façon pour son devenir en respectant l’ »autre » tel qu’il est lui aussi,avec son histoire personnelle.

OUI,un évènement particulier a marqué ma vie,même si je n’avais que 19 ans. quelque chose
d’imprévu et d’imprévisible dans une partie de notre « histoire de France » dont un des élèments n’est pas particulièrement glorieux.
J’etais chez mes parents à St Léger en Bray ,petit village de moins de 100 habitants ( dans l’Oise ) non loin de Beauvais.ce devait être le 30 août 1944…un début d’aprés midi…une équipe d’énergumènes armés déboule à la maison:  » Le contrôleur est là  » …. » oui,dit ma Mère « . Mon Père demande ce que veut le groupe d’individus porteur d’un brassard ( F.F.I. ). « Suivez nous sans discussion »…j’étais présent et me trouve moi aussi embarqué…sans rien comprendre mon Père et moi.
Ce groupe de « résistants de dernière heure s’était arrêté chez le meunier à l’entrés du village et avait demandé:  » Pas de collaborateur ici ?  » et le meunier de répondre  » Si le contrôleur « ,une façon de se venger d’étrangers au pays.C’est que pendant cette pèriode d’occupation allemande , Le Meunier
et d’autres paysans pratiquaient le marché noir « d’arrache pied  » et avaient toujours peur d’être inquiétés…bien à tord car mon Père en 30 années de fonction n’a dressé qu’un seul procés à un négocian en vin de Poitiers qui  » fabriquait artificiellement  » une partie de son vin.

Donc,nous voilà embarqués dans une camionnette,vers la prison se Beauvais….et nous voilà au  » trou » avec plusieurs centaines d’autres personnes.Sans brutalité cetes de la part des gardiens de prison mais avec toutes les étapes de l’écrou …..pas amusant,vous pouvez m’en croire.Je vous passe le détail….nous étions 60 dans une salle,pendant la journée avec,dans un coin,une « tinette » pour faire nos besoins à la vue de tous.REPAS: une gamelle de flotte avec 4 à 5
haricots et les intestins supportaient mal ce régime….
Moyenne d’âge: 65 ans environ…jusquà plus de 80 ans..j’étais le plus jeune…19 ans ! et
chacun de raconter son histoire…j’en conclus vite que la trés grande majorité n’avait rien à se reprocher et était victime de vengeance.
Le soir avant d’aller nous coucher sur des paillasses…jambes écartées, « cu au vent  »
 » toussez « …..

Une vingtaine de jours aprés, transfert dans un centre de « tri »…toujours pas de nouvelles de quiconque.Et, certaine matinée  » Dupuy Jean louis …suivez-nous ».Me voilà embarqué entre deux gendarmes,menottes aux poignets « …je puis vous dire que le froid de l’acier des menottes n’est
pas agréable….Nous n’avions pas fait 500 mètres qu’un autre gendarme arrive  » ramenez – le, il y à erreur » !!!!Ouf !Tout les détenus savaient que dans ce centre d’interrogation les sévices et tortures étaient de rigueur.

Quelques jours aprés,direction `Clermont de l’Oise vers un centre d’internement un ancien asile….40 km à pied..et je me trouve dans une chambrée de 40 personnes environ…toujours le plus
jeune ; Parmi les autres,tous anciens des anciens combattants de 1940 et 1914/18 dont nombreux
étaient ceux qui étaient décorés de la croix de guerre,de la médaille militaire…même de la
Légion d’Honneur.
Un nouveau gardien chef arrive….un Corse…il désigne des chefs de chambrée et pour la nôtre
un de nos compagnons « patron de bordel  » dans le civil.Pour tous,pas question…me voilà désigné
pour aller trouver le gardien chef et lui expliquer.Sa réponse  » comme vous voudrez,tu seras le
« chef de chambrée ».Me volià promu….mais tout se passa bien ,mes compagnons étaient respectueux de tous,et participaient sans rechigner aux divers travaux d’entretien…moi,je faisais la plonge …
Ma Mère pouvait venir nous voir,une fois par semaine .J’avais été désigné pour m’occuper de l’organisation des visites…..je lui demandais de me porter un livre d’anatomie-physiologie « ….
confisqué,le gardien chef n’y comprenait rien et ne voulait pas prendre de risques.

C’est là que j’ai vu des français torturer des français…au fond de notre chambrée était une pièce fermée dans laquelle on avait enfermé un de nos compagnons torturés…il avait sa tête deux fois plus grosse que réellement…les ongles arrachés .Je ne sais ce qu’il est devenu par la suite.Par contre je sais que chaque membre de la chambrée réservait un peu de sa nourriture pour la lui donner…et c’était moi qui étais chargé de la lui faire passer.Je n’avais pas charge d’âmes…..
J’avais réussi à crocheter la porte et je pouvais aussi lui nettoyer un peu la figure et les doigts de
la main abîmés…..

Et puis un jour,j’ai été appelé par un juge d’instruction…accompagné par un militaire fusil chargé sur l’épaule…..Le juge d’instruction a vite compris et vers la fin décembre: »permission « !
Pendant toute cette pèriode,mon Père était avec moi….et quelques jours aprés moi il a été libéré.
en rentrant il me dit  » Il te faut retourner à Clermont pour te faire libérer « .bien entendu tous
les trajets à pied,mais le coeur content.
Le 2 janvier j’avais un poste de Maître délégué au Centre de formation professionnelle des
métiers du cuir à la Ferté Milon .
Il me faut dire que mon Père à reçu ses arrièrés de solde ultèrieurement l’Etat considérant qu’il avait été arbitrairement arrête….en ce qui me concerne,rien car je n’avais pu prendre mon
premier poste !.

Je puis vous dire que j’ai tiré de cette partie de ma vie de nombreux enseignements sur le comportement des « hommes  » de ceux qui se disent tels mais ne sont que des  » bêtes à deux pattes ».Fraternité,respect de l’histoire des autres,sens des responsabilités,sens de l’honneur,
conscience qu’un homme peut « dans des circonstances exceptionnelles  » être un « loup » pour l’homme et réaliser des actes qu’il n’aurait pu imaginer.Nous en avons eu d’autres exemples pendant la « guerre d’Algérie ».
Féru d’histoire de cette époque,je sais qu’à la libération de nombreux crimes ont eu lieu,ainsi que des parodies de procés….Il est vrai aussi qu’en 1789 la révolution française à fait de belles choses,mais aussi fait tomber de trés nombreuses têtes.

Je suis certain que cette pèriode de ma vie a fortement marqué ma carrière de formateur.
Ces lignes vous l’auront fait comprendre. MERCI de les avoir lues.



Protégé : CHAQUE PERSONNE EST UNIQUE et possède des capacités cachées.
24 juillet, 2008, 15:17
Classé dans : Non classé

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.


FFEPGV 1975 – 1985 Post scriptum 2
22 juillet, 2008, 16:10
Classé dans : Non classé

Parfois des réactions imprévues…qu’il convient de gérer

Au cours d’une formation Instructeur ( stage 1 ) voyant que le groupe d’auto-protégeait,un matin à la place de le phrase de réflexion journalière au tableau:
! ? ! ? ! ?
a la vision de ces 3 ! et 3 , alternés,le groupe a fortement réagi…négativement. Il a fallu la fin de la semaine et l’inter stages …et 3 courriers pour le faire accepter mon interrogation.
25 /11/1980
« Etre vaincu c’est renoncer à la lutte.N’est pas vaincu qui sait accepter une défaite.
envisager avec lucidité  » l’échec  » est plus instructif que la pmlus certaine des victoires  »
Cette phrase je l’ai trouvée au bas du travail de l’une d’entre vous.Elle semble bien correspondre à ce que vous avez vécu au cours du stage …..
J’ai rarement vu une synthèse de stage aussi affinée,juste dans les termes.Vous avez su dire avec des mots justes,précis;vous avez su faire une analyse critique vraie,celle qui au delà de la critique,construit.
Je crois que chacun d’entre vous sait maintenant ce qu’il faut pour avancer encore d’un autre pas vers l’avant,seul,mais aussi avec les autres que nous avons appris à écouter.
voyez vous,ce qui m’a fait le plus plaisir dans ce stage,c’est que vous ayez eu le « courage  » de le dire en face ce que parfois l’on pense tout bas….de dire en toute sérénité de manière à ce que l’autre accepte sans se formaliser et se fermer à la communication.
C’est vrai que je suis satisfait de cette semaine,même s’il a fallu dire  » non  » momentanément à certains d’entre vous.Sachez qu’il n’est pas facile de dire  » non  » même momentanément. Mais n’est ce pas respecter ceux qui vous on fait confiance et qui ne comprendraient pas que l’on se sache pas prendre ses responsabilités.

16 / 12 / 78

Voilà plus de deux semaines que le stage est terminé.Vous avez certainement pu faire le point et mesurer les aspects positifs de ces journées .
Décider,c’est s’informer,comparer,peser et enfin,prendre un risque.Vous avec pris ce « risque  »
en connaissance de cause ou non….mais ce qui est certain c’est qu’ensemble nous avons progressés dans la connaissance de nous et dans celle des autres .Ces autres qu’il n’est pas facile d’écouter de comprendre ….ces autres que l’on voudrait voir penser,réagir comme nous.
Avancer, c’est progresser,s’adapter…et c’est vivre.Et cette semaine de stage,nous avons progressé,nous nous sommes adaptés et c’est la raison pour laquelle le groupe s’est mis  » à vivre .
Un individu qui refuse tout changement,qui refuse la recherche….un individu qui accepte tout ce qu’on lui donne,qui trouve tout bien…..ne peut être un enseignant.Or,un Instructeur GV doit être un enseignant,c’est pour cela qu’il doit prendre en charge son apprentissage,c’est pour cela qu’il doit s’organiser,c’est aussi pour cela qu’il doit contribuer à  » détruire  » les préjugés,les tabous.
…………

16/01/79

 » Le temps est le meilleur juge,la patiente est le meilleur maître  »

Et moi de prendre la plume,car l’une d’entre vous m’écrit: » Je suis extrêmement déçue par c’est échec général. »
Je me sens responsable de cette impression et deux questions se posent à moi:
- le remède proposé n’était il pas trop fort ?
- me serais-je trompé ?
Mon courrier préparatoire au stage disait mes souhaits : Mettre en place une démarche pédagogique susceptible de mener un groupe de travail à se prendre en charge …à prendre en charge son propre apprentissage.
Alors OUI, nous avons provoqué des réactions.Mais NON nous n’avons voulu  » démiollir  »
personne…de QUEL DROIT ?
Pensez vous qu’il soit facile de prendre le risque  » de se casser la figure  » et d’entraîner avec soi les autres ? Pensez vous qu’un tel risque puisse être pris sans réflexion ?
Ne passe – t – on pas pour agressif chaque fois que l’on dérange les habitudes,les croyances ,
la manière habituelle d’être ?
Il faut savoir  » oser « …et c’est toujiurs risqué.
Voyez vous,votre remise en cause passe par la remise en cause de l’Equipe pédagogique et ce n’est pas facile pour elle,ni sécurisant.Elle préférerait être perçue comme  » gentille » en non comme
une e……….e .

Personnellement ce n’est pas un « échec » d’avoir constaté les difficultés de votre groupe…
au niveau de l’ Equipe pédagogique….c’est à travers les difficultés et les viscissitudes que grandit le nouveau.

Si vous le souhaitez je puis être avec vous le …..

CONCLUSION: Les réactions de ce groupe se sont avérée positives réussite 100% et une relation profonde qui continue encore prés de 30 ans aprés.



Entraineur national de la FFEPGV 1975 – 1985 / post scriptum 1
20 juillet, 2008, 16:07
Classé dans : Non classé

Quelques extraits de lettres de stagiaires et de cadres permettant de se faire une idéee de l’inttérêt d’une formation mennée de telle sorte que les participants soients actifs,vigilants sur eux et sur les autres et qu’une véritable formation de la personne soit engagée
Pas facile pour les stagiaires,pour l’encadrement,pour le responsable de l’Equipe….pas toujours
des réussites…parfois des réactions imprévues qu’il faut gérer.
A l’issue de chaque stage,j’adressais un courrier collectifs aux stagiaires pour faire le point…
avec toujours un mot personnel pour chacun.

– Chantal (stage Animateur )….. » je pensais avant le stage,vivre cette semaine d’une autre façon,c’est à dire,venir me former sans vraiment m’impliquer .Grâce à  Toi et aux autres membres de l’encadrement j’ai vécu quelque chose de beaucoup plus riche et j’ai apprrécié cette attention qui était portée à  chacune d’entre nous.Je ne pensais pas trouver cette dimension en G.V. …. »

– Michéle ( stage Animateur ) …. » Une des phrases qui ont agrémenté notre regard chaque matin
- Oser c’est encore le meilleur moyen de réussir – Cette phrase,c’est entièrement ce que j’ai réalisé en venant faire ce stage.Je ne sais comment expliquer cette grande découverte  , la vie n’a plus tout à fait le même sens et,en plus, elle a vraiment un but …..  »

– Anne Marie (stage d’Animateur ) ….. » ta lettre,je ne l’attendais pas du tout.Elle m’a fait une surprise merveilleuse et pourquoi ne pas te le dire et t’en remercier à  la fois….Pour moi,tu es « toi » en tant que  » toi » et  » toi » dans le groupe en même temps .  »

– Dany ( Instructrice membre de l’encadrement – stage Instructeur ) ….. » Une semaine dont je
me souviendrai longtemps.Un souvenir plus qu’agréable. …..si je me suis impliquée dans la G.V je pense que tu as largement participéàce militantisme,cet engagement…..particuliérement dans ca stage ou tu as fait passer un souffle d’amour et d’humanité.Ta conclusion était fort belle et émouvante.  »

– Geneviéve : (formation Instructeur)…. » cette année de recherche m’a permis en m’obligeant à sortir de moi même,de faire un véritable bond en avant.Découvrir que l’on est toujours capable
de progresser,d’aller de l’avant.C’est une chose que j’ai beaucoup expérimentée cette année et c’est
passionnant.J’ai envie de lire beaucoup plus de choses et dans des domaines trés variés .Je me sens rajeunir de plus en plus.Pas rajeunir dans le sens extèrieur,mais profondément.J’ai envie de découvrir de plus en plus de choses…. »

– Christiane ( stage animateur ) ….. » je découvrais beaucoup au stage Animateur.Mais de cette rencontre je repars avec d’autres richesses que je ne saurais t’expliquer.J’ai l’imression d’apprendre seulement à  marcher …. »

-André ( Formation Instructeur )…. » le stage dernier a bousculé mes propres convictions sur
l’individu,sur le groupe,sur moi même,sur la société.Pour moi cette semaine a été rude mais si riche parce que j’ai ressenti un intense besoin de me remettre en cause et d’y voir un peu plus de lumière et ainsi j’ai fait un choix.

-Pierrette. ( formation Instructeur ) …. » cette formation Instructeur m’ a apporté,au delà du diplôme,tellement de choses.elles sont presque indéfinissables.C’est un mieux être ,une  » fierté  » de moi même.La joie extrême de se voir encore capable d’apprendre.Mais au-dessus de tout cela
le contact avec les autres,les relations,parfois difficiles ,mais toujours enrichissantes.  »

Annie ( formation Instructeur ) …. » Tu sais,Jean Louis,j’ai étée trés ébranlée parce stage que j’ai vécu .il en ressort une grande leçon d’humilité et d’Amour d’autrui.Essayer de comprendre les autres,s’oublier un peu soi- même et penser à celui qui a besoin qu’on l’aide,ce n’est pas facile…..
Je suis revenue à la maison transformée,épanouie au fond de moi-même….
….Tu as fait un gros effort pour nous aider à sortir de nous,à nous exprimer et tu as pris la peine de te pencher vers ceux qui étaient les plus vulnérables…tu as réussi à faire beaucoup de bien à beaucoup d’entre nous (aux plus sensibles )…

– Gisèle ( formation Instructeur ) …. » ce qui m’arrive est tellement extraordinaire et merveilleux que si je voulais entrer dans les détails il me semble que ça pourrait faire un livre :
« Les étapes d’une transformation grâce à la G.V. »…..je me sens enfin déliée,libre,tout en moi fonctionne merveilleusement bien , mon corps et mon esprit .Je réfléchis,je m’organise,je comprends.C’EST EXTRA !…’

– Geneviève ( une collègue – collaboratrice ) ….. » C’est vrai qu’il y a bien longtemps que nous nous connaissons et je te dois beaucoup tant dans ma progression de formateur G.V. que d’Educateur tout court.
Même si je n’étais pas toujours d’accord avec ta démarche elle m’obligeait à me remettre en question et progresser dans celui de la réflexion personnelle….. »

CODEP GV 44 ….  » la premiére fois que Jean Louis DUPUY est venu à Nantes,nous attendions  » UN OGRE  » ( LA RUMEUR LÉGENDAIRE DE L’ENTRAÎNEUR NATIONAL TRANCHANT ÉTAIT PARVENUE
JUSQU’A NOUS )L’émotion était grande,les gorges serrées.
et nous avons découvert un homme exigeant certes,mais sachant valoriser les gens,leur faire
confiance,les amener à se dépasser sans « démolir » personne.
Depuis les occasions de rencontrer se sont multipliées tant pour la formation que pour les conseils,des liens d’Amitié se sont liés… »

à suivre…..



LA FFEPGV APRES LA RETRAITE
19 juillet, 2008, 10:41
Classé dans : Non classé

SEPTEMBRE 1985: RETRAITE ……âge légal: 60 ans.
Si j’avais décidé de ne plus enseigner dés que je serais à la retraite,je savais que je continuerai à
avoir une action dans cette fédération qui m’avait donné tant de satisfactions au cours des 10 dernières années de mon activité professionnelle.

J’ai donc posé ma candidature au Comité Directeur de la FFEPGV aux élections de 1985 et ai été élu.J’avais pour cette élection sollicité un G.V.  » de base  » ayant été Trésorier Fédéral afin qu’il pose sa candidature à la Présidence et il a été élu.Satisfaction pour moi,de cette première Présidence d’unGV,les Présidents antèrieurs ayant été soir Mèdecins,soit Professeurs d’ Education Physoque et Sportive.Malheureusement,pour des raisons de personne il a du démissioner au bout de 2 ans de mandat.
Personnellement,j’ai été élu Vice- Président et ai pris la responsabilité de la Commission de Fotmation.Ma vice-présidence s’est arrêtée avec la démission de P.CAMUS.

Durant les 4 années de mon mandat,j’ai eu trois actions principales :

_ Préparation et mise en place d’un nouveau Plan de Formation en 1988.
Sur ma roposition un département  » Plan de Formation » a été mis en place sous la responsabilité d’un membre du Comité Directeur: Jeanine FONLUPT ….qui deviendre plus tard Prédidente de la FFEPGV.
Ce plan de formation nous a donné 2 années de travail intenses.En continuité avec le passé fédéral,il apportait des possibilités complémentaires permettant aux cadres d’animation
l’acquisition d’une spécialité.
Principes : – formation s’adressant à tous.
– Formation d’adultes
– liaison entre pratique et théorie
– autonomie des formateurs

Aprés Animateur orientation vers Instructeur avec un certificat d’aptitude à l’animation spécialisée sous forme d’Unités de Valeur .
Puis Certficat d’Aptitude à la formation
Educateur Fédéral

– Mise en place d’Instructeurs Régionaux (Conseillers Pédagogiques Fédéraux : CPF )
En 1978 sur la demande d’Alex LETIERCE,Secrétaire Général de la FFEPGV,j’établissais un premier document sur les  » Instructeurs Régionaux ».
L’idée a progressivement évolué pour aboutir en 1988.La Jeunesse et les Sports limitait de plus en plus le nombre des Conseillers Techniques Départementaux et Régionaux.La FFEPGV a donc décidé la création de postes de CPF rémunérés par la Fédération.
Sous la Présidence de Claude LAMOUROUX,Président Fédéral ,un groupe de travail ( dont je faisais partie ) a établi un « statut de cadres techniques fédéraux en 1987.
Les premiers CPF ont été nommés en 1988 .

-Le Congrés 1989

Une Assemblée Générale congrés sur le thème : Vers quelle Fédération demain » et amé datant de 1975ménagement de la Doctrine Fédérale .
J’ai été chargé par le Comité Directeur de la préparation de ce Congrés.Préparation longue et délicate,compte tenu de recherche de conférenciers,de rédacteurs d’articles.
Publication d’un tiré à part préparatoire au congrés .
Pour ma part un article sur le titre  » Savoir d ‘où l’on vient,ou l’on est,ou l’on va  »
Demain les associations vivront à l’heure de l’Europe.

– Publications sur le Revue Fédérale
Divers articles,épisodiquement en fonction de la demande du Comité de Rédaction ou à mon initiative jusqu’à ce jour.
Participation à es numèros spéciaux:
– numèro spécial centenaire FFEPGV 1983
– Monographie Gymnastique volontaire publiée par Ouest France en 1988

Pour les élections nationales de 2005, j’ai agi afin que la présidence fédérale soit une G.V. de base,ayant gravi tous les échelons tant sur le plan formation qu’administration et eu le plaisir de la voir élue.La revue fédérale a publié sous ma signature un article (N° 115 / 2005 ) en tribune
libre.

Parallèlement à cette action nationale,je me suis engagé suer le plan départemental et régional,jusqu’en 2003:
– Membre du Comité Directeur du Comité de la Gironde
-représentant du Comité au Comité départemental olympique et sportif Gironde
– Membre du comité régional aquitaine et Trésorier régional
-action pour une décentralisation de la fédération au niveau des Comités départementaux et régionaux.Un essai d’expérimentation a été mis en place,sans aboutir à une mise en place de cette
décentralisation.

Je reste encore à l’écoute de l’évolution de cette fédération qui cette année fêtera ses 120 ans
et interpelle la Préside,te et le Comité de rédaction de la revue fédérale quand je le juge utile.



Entraineur national de la FFEPGV 1975 – 1985 suite 5
16 juillet, 2008, 14:56
Classé dans : Non classé

Outre les activités de Formation et leur évolution,je participais activement à la formation des cadres d’animation de la G.V au 3°âge (les Seniors aujourd’hui) et au perfectionnement annuel .
– participation et animation de la Commission 3° âge
– participation à la rédaction du  » Manuel G.V. 2° âge.

Particitation à diverses commissions fédérales:

– Commission technique
– commission des stages
– commission juridique ( à la demande )
– commission recherche.
Cette commission initiée par le Président Bernard PARIS .Sa présidence m’en avait proposée
(suggestion de C. Lamouroux.J’ai refusé eu égard à mon emploi, du temps trés chargé aussi parce que C. Lamouroux me semblait mieux placé que moi.

Je participais également , avec voix consultative , aux Comités Directeurs Fédéraux.

Participation à des ouvrages collectifs:

– Le Manuel de Gymnastique Volontaire.1962 sous la responsabilité de M.C.Carron responsable de la Commission Technique . Ouvrage destiné à la formation des cadres d’animation.
– Quels objectifs pour la G.V. sous la responsabilité de Jackie Meunier, en 1982.Cet ouvrage est l’aboutissement des travaux de la commission de recherche
– Des connaissances pour votre formation G.V.
Lirée de cet ouvrage était née au cours d’un stage de réflexion que j’avais mis en place à LA ROQUE D’ANTERON en 1984.J’en ai confié la responsabilité à J. BELLOT , Entraîneur National .
Parition en 1986

Pendant toute cette pèriode,j’ai publié de nombreux articles dans la Revue Fédérale:
 » Gymnastique Volontaire  » ,puis  » Loisirs Santé « .
– Lew exercices physiques en plein air
– Fidélité continuité ouverture.
– Le plan de formation des cadres ( 2 articles )
– Les accidents suite dans 4 numèros.
-Les risques d’infarctus.
– Les activités physiques pour Tous.
– Le pied
-La chaussure
– Les tendinites
-Le soleil
– Les vitamines
et d’autres sur des thèmes divers: le pain,la nutrition, la faim prend naissance dans le cerveau,
les organes digestifs et les mécanismes de la digestion,contrôle continu en formation G.V .

En conclusion 10 années d’engagement total.La responsabilité d’une Equipe importante et unie.
j’ai pu faire orienter la formation de manière que la Qualité de l’enseignement progresse,de manière à ce que les cadres d’animation puissent devenir formateurs.
Une collaboration active,efficace avec les élus,tant sur le plan national que régional et départemental.Sans doute pas toujours facile sur le plan national…le Comité Directeur refusant la suggestion du C.C.T.F.concernant la nomination d’un Conseiller Technique Régional,puis l’avis du
C.C.T.F. pour le recrutement d’un DTN (devant me remplacer aprés ma prise de la retraite en 1985
…….Mais dans l’ensemble le Comité Directeur a fait confiance à l’Equipe dont j’avais la responsabilité .Pour moi,10 années qui ont clôturé ma vie professionnelle d’excellente manière.

Un seul regret….que l’activité s’arrête à, 60 ans….j’aurai eu encore deux voies à explorer demaniére plus approfondie:le plein air,l’enfance inadaptée.
Prochain article: LA FFEPGV APRES LA RETRAITE.



entraineur National de la FFEPG 1975-1985 suite 4
11 juillet, 2008, 15:50
Classé dans : Non classé

LA FORMATION DE FORMATEURS

L’évolution de la FFEPGV et celle de la socièté nécessitait un plan de formation plus étoffé.ce
fut celui de i981 que je pilotais ,avec la Commission technique Fédérale.

Les principes généraux: – La formation de cadres est un tout.L’un des buts est de conduire ceux qui le désirent vers le titre d’Educateur Fédéral.
-L’ensemble des connaissances est abordé dés le début de la formation.
– le rôle des formateurs évolue au cours de la formation
…..et l’enseignement du 3° Age ( aijourd’hui les Seniors ) est une spécialisation possible.

Dans un article de le Revue Fédérale n00)13 année 1980 j’écrivais un article sous le titre:
« Le choc de la formation » dans lequel j’expliquais que suite à la doctrine fédérale (1975 )…. » un projet de société:un homme autonome,conscient de l’unité de sa personne,dans une société ou les relations interpersonnelles seraient favorisées… » suite à l’abondance des informations ,suite au souci de développer la qualité plutôt que la quantité il convenait non plus de formar des « animateurs »,mais des cadres susceptibles  » d’enseigner » la Gymnastique Volontaire
et j’écrivais: » le formation de cadres,trés importante pour notre mouvement associatif,doit constituer une possibilité d’éducation permanente :
- des cadres,non pour satisfairedes « consommateurs »,non pour être des distributeurs exclusifs;
-des casres capables de produire leur connaissance,de créer avec ce qu’ils apprennent
-ces cadres capables d’accèder au pouvoir de décision.
Le plan de formation prévoit au delà du titre Instructeurdes Unités de valeur(UV) permettant
d’accéder au titre d’Educateur Fédéral donnant la possibilité d’encadrer,de diriger un stage de formation et d’en assurer sa gestion administrative et financière.Ces Educateurs Féféraux auront la possibilité de remplir ultèrieurement ( 1988 ) le rôle ce CONSEILLER PEDA.GOGIQUE REGIONAL
Cette formation est individualisée,accompagnée par un Entraîneur National.

En fait,j’avais partie « gagnée »les objectifs que me proposais s’atteindre en 1975 étaient
en bonne voie.
Une formation continue des formateurs (cadres permanents : E.N , CTR , CTD )
(cadres non permanants : PEPS habilités,certifiés et éducateurs fédéraux)
est mise en place dés 1981 par un stage annuel regroupant pendant une semains l’ensemble des
formateurs.

Le problème d’évaluation d’une formation d’adultes avançait progressivement,
L’introduction dans les Equipes de formateurs de G.V. issus du cursus était devenue une réalité ,rendue nécessaire par le retrait progressif de l’aide des PEPS affectés à la FFEPGV par le
Ministère de la Jeunesse et des Sports
Dés 1988,j’organisais une réunion des cadres fédéraux pour réfléchir à un statut des formateurs fédéraux.J’étais à cette date,membre du Conseil Fédéral,responsable de la Commission
Technique et Pédagogique fédérale…..et à ce titre j’avais la responsabilité de la mise en place d’un
nouveau plan de formation:1988 .

FORMATION DE CADRES D’ANIMATION POUR LA G.V. AU 3° AGE

Le premier stage d’information a été mis en place par la FFEPGV en 1972 sous l’impulsion du Président Federal Maurice COLETTE. Raymond DINETY en assurait la Direction.
L’année suivante était organisé le premier stage de spécialisation de cadres d’animation GV pour le, 3° Age.J’en avais la direction et depuis 1975 j’ai pris la responsabilité c
de cette formation:
-direction des stages spécifiques ,
-direction des stages de perfectionnement,
-direction des stages mis en place pour les PEPS du Ministère de la L et S pour cette trannche d’âge,
-mise en place de la Commission 3° Age
- co-rédaction d’un ouvrage de la FFEPGV sur le 3° Age.

J’ai assuré cette responsabilité jusqu’en 1983,la confiant ensuite à Jackie BELLOT E.N.assistée
de Jeanine DOUMEC.
Dans mon action sur le 3°Age j’ai outre les deux collègues cités ci-dessus,j’ai été particulièrement aide par Michèle PALIS et Brigitte PERDRIZET à laquelle la FFEPGV a confiè par la
suite une mission nationale dans ce domaine.

à suivre……



Entraîneur National de la FFEPGV 1975 – 1985 suite 3
7 juillet, 2008, 18:08
Classé dans : Non classé

J’ai toujours laissé à mes collègues la possibilité d’organiser les formations qu’ils dirigeaient
en adoptant leur stratégie personnelle,l’essentiel étant de respecter les programmes définis dans le plan de formation.Chacun restant maître de la manière de faire passer les contenus et de valider les capacités des stagiaires.

Pour ma part j’ai mis en application la stratégie définie dans les articles « Entraîneur National……. »
Afin de préparer les stagiaires des stages dont j’assurais la direction,des directives et suggestions de travail leur étaient adressées avant le stage,de manière qu’ils soient prêts à s’adapter
le plus rapidement possible au fonctionnement de l’Equipe d’encadrement.Trés rapidement je fis précéder les stages (que soit Animateur ou Instructeur) d’un regroupement de 2 jours avant le stage.
Cette habitude fut validée ultèrieurement ( plan de formation de 1981 ) sous le titre de
« Pré-formation).
Je demandais également aux stagiaires de remplir un questionnaire me permettant de me faire une idée de « l’histoire » individuelle,accompagnée d’une photo .Ceci me permettait dés le
début du stage d’individualiser la relation avec chacun immédiatement.
Chaque matin était écrite au tableau une phrase ( type maxime du jour )s’adressant au groupe au plus particulièrement à un d’entre eux . BUT : impliquer le groupe ou l’individu le plus possible.
Le soir l’Equipe pédagogique rendait visite à chaque  » chambre  » ou une discussion libre
s’installait.
L’Equipe pédagogique se réunissait chaque soir pour faire le point de la jpurnée (points faibles, points forts,évaluation,préparation de la journée suivante …. )

Bien entendu,dans chaque Equipe un(e) Instructeur (trice) accompagnait les enseignants EPS…de manière à évoluer vers le statut de Formateur ultèrieurement…et dés le plan de formation 1981 pour préparer une des Unités de Valeur (U.V.) de la formation  » éducateur
fédéral ».
J’avais pris cette habitude avant même ma prise de fonctions à la FFEPGV lorque je dirigeais un stage Animateur à partir de 1984.C’est ainsi que je pris conscience de la capacité d’un certain
nombre d’Instructrice que je fis rapidement èvoluer vers une  » formation de formateur « .
Tout cela se mit progressivement en route mais pas sans difficultés.S’il était facile de convaincre les entraîneurs Nationaux et les Conseillers Techniques Régionaux en fonction,ce
l’était moins pour les Conseillers Techniques Départementaux,plus en prise directe avec les Instructeurs…. peur de perdre une partie de leur « pouvoir »….peur de la concurrence ultèrieure….
le même type de réaction se trouvant au niveau des responsables administratifs ( élus ) départementaux.
Pour dire vrai,tout le Comité Directeur n’était pas,au début,favorable à cette prise de
responsabilités à donner aux cadres d’Animation….certains avaient l’habitude de voir la formation dirigée
depuis la création de la G.V.,par des enseignements EPS et aussi ils pensaient privilégier le nombre
d’adhérents à la FFEPGV,plus que la qualité de la formation.

Concernant la formation Instructeur qui passa d’un à deux stages séparés par une année,
rapidement – dés 1976 – je fis entre les deux stages un regroupement de 48 heures,chaque stagiaire ayant un travail à réaliser pour cet « entre stages « .
Les stagiaires reçevaient avant le stage 1 puis le stage 2 ,le programme du stage avec des
lectures conseillées,parfois un travail personnel à réaliser.L’essentiel étant de préparer le stagiaire
à s’impliquer dans sa formation.
Si le programme fédéral était suivi je rajoutais un certains nombre de connaissances à
acquérir:exemples: informations sur la manipulation des esprits
informations sur la drogue
informations sur la vertébrothérapie
préparation de sujets personnels au libre choix de chacun
informations sur l’argumentation
…….
J’organisais les Equipes de manière à ce que les idées que je souhaitais développer dans la
formation des cadres fédéraux soient développées au mieux…ainsi que le lieu des stages car je savais m’appuyer sur un Conseiller Technique Départemental en phase avec mes idées…Dinard
Mâcon , Aix en Provence.

Ainsi,les idées émise lors de ma nomination à la FFEPGV progressaient petit à petit…
pas facilement , car elles bousculaient bien des habitudes ….elles obligeaient à des remises en cause pas faciles…voire à un partage du « pouvoir « …moins facile encore.
Ce qui est certain,c’est que j’ai « marqué » nombre d’Instructeur G.V que j’ai participé ,aidé
activement à la formation d’Educateurs fédéraux devenus ultèrieurement « Conseillers Pédagogiques Fédéraux  » ou ayant eu des missions de formation nationale…sur le formation ses « seniors  » par exemple.
J’ai eu aussi le grand plaisir de voir une des Animatrices ,puis Instructrice,puis formateur
que j’avais suivie,devenir Présidents Nationale de la FFEPGV…l’idéal pour une Fédération de voir
une adhérente de la base accéder aux plus hautes responsabilités fédérales.

a suivre…l’évolution de la formation férédale et de mon action à la FFEPGV …suite 4,5 et
peut etre 6. C’est que cette pèriode terminale de mon activité professionnelle a beaucoup
compté pour moi,que je m’y suis beaucoup impliqué.



Entraineur National de la FFEPG 1975-1985 suite 2
7 juillet, 2008, 16:54
Classé dans : Non classé

La tâche d’un responsable de formation dans une fédération est de favoriser la formation des cadres d’animation,concernant la FFEPGV , les Animateurs et les Instructeurs qui animent les séances.
Je souhaitais impulser une formation de qualité plus importante encore que celle de i975 et pour ce faire il convenait de prévoir un nouveau plan de formation ….Il voyait le jour en 1975 et j’y participais activement étant depuis 1972 membre de la commission technique fédérale.
Ce nouveau plan mis en application au cours de l’année fédérale 1976/77 visait à mette en application,dans la formation,un des éléments de la doctrine Fédérale votée en 1975:  » la G.V. doit permettre à l’individu d’accéder à l’autonomie,de prendre conscience de l’unité de son être et de développer ses possibilités de communication ».
Dans le revue fédérale n°5 de 1976 sous le titre:  » le plan de formation des cadres -quelques
réflexions – j’écrivais  » Il faut aujourd’hui préparer les cadres fédéraux de demain – non seulement les animateurs de sections G.V. mais aussi les formateurs:ceux qui participeront aux Equipes d’animation des stages puis dirigeront les stages en collaboration avec les Professeurs EPS. Il faut préparer des cadres fédéraux capables d’agir avec ce qu’ils apprennent,et de produire leurs connaissances…pas seulement d’écouter et de répéter…il faut produire sa propre connaissance,apprendre à créer …apprendre à devenir.
Plan de formation permettant une individualisation de la formation avec un étalement dans le temps d’acquisitions des unités de valeurs permettant l’accés,au delà d’Instructeur au niveau du « certificat fédéral puis  » d’éducateur fédéral . »
Je souhaitais aussi une évolution du  » contrôle des connaissances  » vers une formule donnant la possibilité au diverses parties du groupe de s’exprimer au niveau de ce contrôle.J’avais
d’aiileurs réalisé avec l’accodr du bureau Fédéral une expèrience en stage de formation animateur
en « contrôle continu ». Dinard,Mâcon,Talence…3 lieux différents,3 Equipes différentes ..dans l’Equipe de Mâcon,j’avais avec moi 3 cadres fédéraux.

00
A l’issue du stage,bilan positif,tant pour les cadres que pour les stagiaires.
bilan des stagiaires du stage de Macon ( à titre d’exemple )
_ Pré formation indispensable de manière à ce qu’il soit permis aux stagiaires de se préparer à ce type de stage ;
– prévoir un stage plus long;
– apports importants dans le domaine de la communication,de l’observation,de l’analyse ;
-aspect positif de la critique individuelle et de groupe;
-il a fallu sortir de soi même,se remettre en cause;
-engagement fédéral trés net,obtenu en fin de semaine;
Internat souhaité pour tous.

évaluation : de l’équipe pédagogique 21 admis, 3 refusés
auto-évalution des stagiaires : 22 admis, 2 refusés
stagiaires appréciant leurs camarades: 20 admis 4 refusés
résultats définitifs: 21 admis 3 refusés 1 recevant son diplôme au bout de 6 mois aprés avoir fait ses preuves dans une section GV .

Résultats du même type dans les deux autres stages.

L’approche pédagogique s’avérait intéressante,positive pour les stagiaires mais demandant des Equipes pédégogiques un engagement important et une certaine habitude du « maniement  » de
groupe.

Ce type d’évaluation fut proposé au cours d’un stage national de formateurs composé en
grande majorité de Professeurs EPS….seuls deux d’entre eux ont voté « pour »…..ils avaient du
travail pour se remettre en cause et modifier leur perception de leur « statut »,de leur  » pouvoir « .

J’ai du continuer seul,et ne m’en suis jamais « repenti »…beaucoup de satisfactions au contraire et des stagiaires engagés s’orientent de plus en plus vers une formation au delà d’Instructeur. a suivre …….



Entraineur National de la FFEPG 1975-1985 suite 1
4 juillet, 2008, 15:57
Classé dans : Non classé

Ma responsabilitdes cadres techniques de la Fédération me permettait d’impulser l’orientation de la formation des cadres d’animation et des formateurs,en liaison avec le Comité Directeur Fédéral et les diverses structures pédagogiques.

je souhaitais :
– améliorer la formation des Animateurs et des Instructeurs qui animaient la G.V.
-Orientercette formation vers une « formation de la personne »
-mettre en place une formation de formateurs issue du cursus fédéral travaillant avec les Conseillers techniques régionaux et départementaux
-augmenter le nombre de CRT et de CTD,ainsi que celui des Entraîneurs nationaux
– travailler en liaison avec les commissions nationales pédagogiques (commission technique,des stages,3° âge,recherche…

Bien entendu en liaison étroite avec le Comité Directeur National au sein duquel je siégeais
(avec voix consultative).

La responsabilitédu DTN est importante car il siège non seulement au Conseil Fédéral mais
aussi dans les differentes commissions pédagogiques nationales et est donc en liaison avec les
structures de propositions et de décisions .

En outre,il habilite les Equipes pédagogiques,est responsable de la mise en application du plan de formation Fédéral
et a une fonction de représentation auprés du Ministère de la Jeunesse et des Sports des autres fédérations sportives,des organisme nationaux de formation des cadres EPS ,des organismes professionnels….

Compte tenu de mon expèrience personnelle,il me semblait indispensable de mettre en place un  » Collège des Cadres Techniques Fédéraux  » (CCTF ) dans lequel seraient représentés l’ensemble des formateurs qu’ils soient professionnels ou issus du cursus fédéral.
Son rôle: harmoniser les contenus et les stratégies de formation en liaison avec la Commission Technique
donner son avis motivé au Conseil;Fédéral sur les candidatures des cadres techniques nommés par le Ministère de la Jeunesse et des Sports ainsi que sur celle des cadres nommés par la fédération sur des missions de formation pédagogique
Il est impliqué dans les travaux relatifs aux techniques et à la pédagogie de la G.V. et de ses activités de prolongement ( plein air )

La mise en place de cettre structure fut rapidement approuvée par le Conseil Fédéral et
les cadres techniques et elle se trouva inscrite au règlement intèrieur. Je présidés cette structure.

Il me semblait également souhaitable de prévoir une surte de « Conseil des sages  » sur le plan pédagogique,auprés du Conseil Fédéral.
Ce fut plus compliqué à faire accepter par le Conseil Fédéral,certains de ses membres pensant que cet organisme consultatif serait susceptible de leur enlever une partie de leur pouvoir.
Je présentais cette suggestion par un texte du 22 01 79.
La même année,aprés des discussion serrées cette structure fut adoptée par 20 voix et 1 absentention le 1 juillet 197 au cours d’un Conseil Fédéral/
 » Lieu de discussion et de confrontation des idées:
-il harmonise l’action des différentes instances pédagogiques Fédérales dont il coordonne l’ensemble des tâches.
– il résoud les problèmes d’ordre technique et pédagogique imprévus.
– il propose les grands axes pédagogiques de la Fédération à partir d’une recherche prospective.

composé de 7 membres dont le Président de la Fédération ou son représentant qui élisent ,parmi eux,un coordonnateur pour une pèriode de 2 ans. j’ai été coordonnateur de cette structure de proposition dont le nom était  » Conseil Pédagogique » (CP )

Ces deux structures  » contre-pouvoir » m’ont grandement aidé dans mes fonctions…elles m’ont,en particulier , des interventions écrites et orales auprés du Conseil Fédéral pour soutenir l’action des formateurs….et l’action d’Equipe s’est averées trés fructueuse sans jamais aucun problème de personnes .

Regrets….elles ont été abandonnées par le DTN qui m’a succédé…..inscrites seulement au règlement intérieur,le nouveau Président Fédéral élu à la même époque a laissé faire!!!!!

à suivre…..
.


12

L'amour des tigres |
collectif-moita-verde |
citoyenprogressiste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gratte-Ciel Info
| FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice