Problèmes de société et action professionnelle en éducation physique et sports

Le Goeland est triste
30 août, 2008, 14:28
Classé dans : Non classé

C’était un voisin…nous habitions en face de chez lui…et il est parti pour une destination sans retour aprés une longue maladie .
J’avais fait sa connaissance il y a 62 ans,en 1946,alors qu’il venait faire un stage au CREPS de Bordeaux ou j’enseignais depuis un peu plus d’un an.
Donc,un de mes premiers stagiaire.Nous étions nés dans la même ville…comme moi,il aimait beaucoup la course à pied,ce qui fait que notre relation a dépassé celle de stagiaire à professeur.
40 ans plus tard alors que je retournais au pays pour prendre ma retraite,le hasard …;je faisais construire en face de chez lui.C’est lui qui m’a reconnu.
Nous étions tous deux d’une trés ancienne famille Testerine…. lui et ses ancêtres cultivateurs de la terre, mes grands parents paternels cultivateurs de la mer : ostréiculteurs…  » parqueurs  » disait on à cette époque.
J’aimais bien discuter avec Jean DESTRUHAUT….;je revenais toujours plus riche de ces conversations.C’est que ce n’était pas un Testerin  » ordinaire  »

Pensez donc,un homme capable de conduire un tracteur agricole,mais aussi de piloter un avion de tourisme,de conduire une Equipe d’hommes….un homme
capable de construire un bac ostréicole en inox marine ( dont il avait fait les plans ) mais également un autogyre amateur …sur ses plans personnels !
Il pouvait être aussi bien soudeur que plombier,électricien,maçon,menuisier…..donc tenir de ses mains une pioche,une bêche,une tronçonneuse….mais aussi
un fin pinceau de peintre.C’est que l’hiver il s’occupait pour son plaisir à peindre des toiles,paysages,portraits avec énormément de patience,de finesse,d’émotions.

Autodidacte,adroit de ses mains,il l’était aussi de son cerveau.intelligent,observateur,il était capable d’innovations , de créations d’objets ,de machines
destinées à faciliter le travail de la terre….son fils me disait,il y a quelques jours  » j’ai fait la récolte des pommes de terre avec la machine que Papa a fabriquée il y a plus de 40 ans  » !
Il avait aussi une excellente mèmoire et pouvait à 80 ans vous réciter du Moliére,du Corneille…des formules de physique, de chimie….Il était également capable d’écrire des poèmes.

Jeannot est décédé aprés une longue maladie,un cancer de la prostate ayant donné de nombreuses métastases osseuses.Un homma qui n’avait jamais fait d’excés…il ne fumait pas,il ne buvait pas,il avait mené une vie au grand air ( paysan d’abord avec ses parents,puis travaillant au service des eaux ou il était devenu contremaître) un grand gaillard,solide,ayant fait du sport…sans excés…et petit à petit avec sa maladie il a diminué,ses forces l’ont quitté,mais il a gardé sa tête jusqu »au bout.Je sui allé souvent le voir  » souffrant » avec lui…..

Nous l’avons conduit à  » sa derniére demeure  » il y a quelques jours.Il n’a âs voulu  » ni église,ni curé « ….mais sa famille lui a rendu un bel hommage devant de nombreuse connaissances et amis.J’y ai participé par quelques lignes sur Lui,lues par mon Epouse….trop d’émotions pour moi.

Vous comprendrez pourquoi le  » Goeland  » est triste…..le « Goeland « ,reportez vous à un article sous ce titre dans le début de mon blog  » Pourquoi Goeland ? « 



LES J.O. DE PEKIN SONT TERMINES…..commentaires
26 août, 2008, 17:21
Classé dans : Non classé

L’organisation de ces jeux a été certainement excellente malgré quelques erreurs d’arbitrage…..et DES EXACTIONS CONTRE LE PEUPLE THIBETAIN.
A l’origine des Jeux Olympiques toute action de guerre s’arrêtait ,les russes en ont décidé autrement et les chinois n’ont pas arrêté de lutter contre le peuple
du Thibet….c’est bien la preuve que les temps ont changé et que ces Jeux remis en honneur par P de Coubertin ne représentent plus l’esprit d’origine.

Des satisfactions certes,dans la grande majorité des épreuves,par leur qualité et l’engagement des athlètes…sans doute en taekwendo as-t-on vu un
arbitre se faire « corriger » par un athlète mécontent….sans doute dans le même sport as-t-on pu voir une médaille de bronze gagnée aprés des
 » trépignements  » incessants entrecoupés de trés rares coups de pied !!!!!,mais chaque athlète a donné le meilleur de lui même ,qu’il soit monté sur le podium ou allé en finale, qu’éliminé de la compétition trés tôt .

la France s’est classée 10° ….elle était 11°à Melbourne en 1956….pas d’énormes progrés ! mais depuis le nombre de pays représentés a beaucoup augmenté, ainsi que le nombre des épreuves. Nombre d’athlètes de notre pays que l’on attendait dans les premiers, n’étaient pas au rendez vous….d’autres
que l’on considérait comme  » des ramasseurs de casquettes  » sont montés sur le podium.C’est la loi du sport. MAIS TOUS SONT A FELICITER.

PAR contre , des aspects négatifs: Les J.O. sont devenus un temple du muscle, de l’argent, DE LA POLITIQUE…SI BIEN QUE NOMBRE DE PAYS ONT PRÉPARÉ LEURS ATHLÈTES EN FONCTION DE CET ASPECT POLITIQUE ET PRIVILÉGIE L’ENTRAÎNEMENT DANS CERTAINES ÉPREUVES SUSCEPTIBLES DE LEUR DONNER PLUS DE MEDAILLES ….D’OR !!!!!!

Et que dire – des adjectifs utilisés : extra terrestre , héros , action héroïque , 400 mètres de folie , attitude princière …..
– du choix de la présentation des épreuves par la T.V. française en fonction des risques de médailles que da valeur d’une épreuve….
– des hurlements hystériques des commentateurs lors d’une épreuve menant un français à un podium…
– de l’utilisation du drapeau galvaudée…..même si l’athlète représenta son pays il me semble que l’utilisation du drapeau même comme symbole me semble excessive…..le drapeau montant en haut du mât lors d’une remise de médaille avec l’hymne du pays me semble suffisant.
Ces athlètes auraient ils utilisé leur drapeau pour honorer les soldats tues en Afghanistan ?….. Le ,mien était en berne sur le mât ou il flotte lesjours de fête,les dimanches,quant je reçois un parent ou un Ami…..Hormis lui dans ma ville , je le voit hissé que sur les édifices publics.

Il faut relativiser la valeur d’une épreuve sportive…voilà maintenant que l’on fait descendre la plus grande avenue de PARIS…….JE TROUVE CELA
EXCESSIF…..C’EST GALVAUDER LE SYMBOLE DU  » HÉROS « .

Que dire aussi de la Ministre de la santé …et des sports qui se prend ( comme son ministraillon de la Jeunesse et des Sports ) comme une sportive importante…elle en « surpoids »,mais tous deux imbus de leur personne,comme s’ils étaient pour quelque chose dans la vie de ces athlètes qui s’entraînent depuis de nombreuses années.Le Président de la `République recevra les vainqueurs avec , peut être, quelque légion d’honneur….Il est vrai que cette décoration prestigieuse est dépréciée depuis longtemps.IL EST VRAI AUSSI QUE CEUX QUE MONSIEUR DE GAULLE APPELAIT LES  » VEAUX » PENDANT CE TEMPS LA NE PENSERONT PAS AU CONTENU DU PORTE MONNAIE  » EN BERNE. « …

Rome avait inventé les jeux du cirque….les temps politique n’ont pas changé !!!!!!



ACTION AU NIVEAU D’UN SYNDICAT
21 août, 2008, 17:59
Classé dans : Non classé

C’était en 1950 , j’avais 25 ans et je n’étais pas préparé à la proposition d’un collègue,Secrétaire Régional du Syndicat des Maîtres d’E.P.S…..de prendre sa suite. sans douje j’étais syndiqué depuis mon entrée en fonction au CREPS de Bordeaux ( 1945 ),mais je suivais que de loin l’action du syndicat et je n’avais
jamais songé à y avoir une action dans le cadre de ses dirigeants. Sur l’insistance de mon Collègue,j’ai accepté…sans trop réfléchir.

Donc,me voilà Secrétaire Régional,sans aucune expèrience syndicale….mais connaissant le responsable national que j’avais eu comme Sous Directeur à
l’Ecole de formation de Bagetelle el 1943 et 1944 .

Premier temps: constituer une Equipe afin de pouvoir mener une action tant dans le défense de la profession que dans l’action pédagogique syndicale.
Première difficulté,aussi.Je souhaitais des femmes dans l’Equipe…ce qui à cette époque n’était pas particulièrement bien vu !…J’ai du mal
à trouver une candidate et à la faire élire .

Deuxième temps: Faire accepter l’intégration progressive des Maîtres d’E.P.S. dans le corps des Professeurs d’E.P.S.

Pourquoi? perce que Maîtres et Professeurs d’E.P.S. enseignaient dans les mêmes établissements ( y compris dans les Ecoles de formation de cadres ,ce qui était mon cas ) que les Maîtres faisaient 25 heures hebdomadaires,les Professeurs 20…..avec une rémunération beaucoup plus importante pour les Professeurs. Voilà qui me semblait particulièrement injuste .
Mais cela était beaucoup plus compliqué que de constituer une Equipe….d’autant plus que le Syndicat National des Maîtres n’y était pas favorable…par IDEOOGIE……aussi parce que je suggérais que cela soit dans le cadre des 1/9 (soit un Maître passant Professeur chaque fois que 9 professeurs étaient nommés ) et que ce soit par  » concours  » même si ce dernier ne devait être que de forme.
J’arrivais,avec force d’argumentation ,à faire accepter le projet par le syndicat nation de l’Education Nationale et son principe par le syndicat des Professeurs d’E.P.S.
J’obtenais aussi qu’ une Assemblée Générale Nationale du syndicat des Maîtres porte le problème à son ordre du jour….ce qui fut fais….
MAIS MA PROPOSITION N’A EU QUUNE VOIX POUR……la mienne !!!!

Ce n’est que plus de 30 ans plus tard que cette nomination aux 1/9 fut mise en place,alors que le recrutement des Maîtres d’E.P.S. ait été fermé.
30 ans de perdus pour plusieurs centaines de Maîtres d’EPS ayant pris leur retraite dans leur fonction. Vlolà a quoi mène une idéologie contraire à l’intérêt
d’une catégorie d’agents de l’Etat…..ma première désillusion dans le cadre de mon action syndicale.

Troisième temps: Le plus important pour moi…..celui de la préparation par le syndicat des Maîtres d’E.P.S. d’un programme national d’enseignemen
t de la discipline.

Là encore,je ne fus suivi par l’Equipe Nationale que du bout  » des lèvres ».J’ai du me débrouiller seul pour constituer une Equipe afin de mener
à bien ce travail important…..un programme de la 6° à la terminale dans toutes les disciplines sportives enseignées à au Lycée .
Je réussis à mener à bien cette tâche , tapais ce programme à la machine et l’imprimais en 1600 exemplaires à la machine à ronéotyper du
CREPS de Bordeaux.
Ce programme fut expèdié à tous les Secrétaires Régionaux( pour diffusion ) et au Ministère de la Jeunesse et des Sports . Là il fut répéré
par l’Inspection Générale de l’E.P.S…..qui trouvant le travail tout fait voulut le faire avaliser par le syndicat des Professeurs d’E.P.S. ,qui bien
entendu refusa….et demanda la mise en place d’une Commission Pédagogique Nationale ou je trouvais ma place.

Quatrième temps: Tenter de faire intègrer l’E.P.S. dans les épreuves du baccalauréat.

Beaucoup de « salive » pour faire admettre le bien fondé du principe par les syndicats de Maîtres et de Professeurs…..même si aucun des deux n’était vraiment persuadé de l’intérêt de ma proposition.
Le syndicat national de l’Èducation Nationale était plus  » ouvert  » à ma suggestion……mais il a fallu attendre plus de 20 ans pour la voir mise en oeuvre….bien entendu mon action avait été oubliée depuis longtemps.

CONCLUSION de mon action syndicale ( qui dura 5 années ) je m’attirait les foudres de l’ equipe régionale sous l’influence d’un de mes collègues du CREPS,qui me demanda de démissionner ,ce que je fis sans hésiter an ayant assez de « tirer » un syndicat intéressé seulement par le maintien de sa catégorie
( de ceux qui, étaient en fonction dont nombre avait été mis en place pafr le gouvernement de  » Vichy  » sans passer de cpncours ) et qui était excédé par
mon action qui allait à l’encontre des idées nationales.
Je n’ai jamais regretté le temps passé , d’autant qu’entre temps un corps de  » chatgés d’enseignement d’E.P.S. avait été crée …on y accédait par
concours les 2 premières années,puis par Inspection ensuite.Qouiqu’il en soit j’ai pu voir , avant ma retraite , les idées que j’avais trop tôt défendues mises
en place. Mince satisfaction me direz vous ! Pour moi,le sentiment d’avoir été en avance sur mon temps .



LES Jeux Olympiques et  » LES STARS  » !!!!!!!
17 août, 2008, 16:37
Classé dans : Non classé

A suivre les J.O. de Pékin et à écouter les commentaires de ceux qui les présentent,à lire les articles sur les vainqueurs,on crôit rêver,on se
« frotte les yeux » ……
Pour les médias,le vainqueur est  » roi »,une  » star  » devient une  » idole »….les autres sont oubliés,laissés rapidement dans l’ombre.
Et nombre d’athlètes se laissant prendre au jeu,pensent réellement qu’ils ont réalisé quelque chose d’extraordinaire.Sans doute,ils ont raison d’être satisfaits
de leur résultat,heureux  » d’honorer  » ainsi leur famille ,leur pays….de voir monter au mât le drapeau tricolore (pour les français) ,de faire entendre l’hymne national.
MAIS CELA N’EN FAIT EN RIEN DES HEROS

Le cas de Laure Manoudou doit nous faire réfléchir.
Arrivée  » star  » à Pékin,elle qui,le 28 juillet disait  » Je ne doute pas  » ..mais aussi  » j’ai vraiment une énorme pression pour le 400 mètres,c’est à cause de cela que je stresse …. »
la voilà réduite à  » rien » ,vilipendée par le presse,les commentaires de pékin:
« Laure Manoudou boit la tesse depuis son arrivée à Pékin « …
« Laure Manoudou noyée dans les bas fonds du classment « …..
 » Laure Manoudou a défonitivement sombré »…..
…….. Mèritait – t – elle de tels commentaires ? Sans doute aurait elle pu mieux « mener sa barque  » l’année prè olympique …
POUVAIT ON faire mieux pour l’humilier,lui enlever toutes chances dans les autres épreuves ?

IL N’Y A PAS QUE LES MÉDIAS QUI ONT DES RESPONSABILITÉS DANS CES ÉCHECS IMPRÉVUS…les institutions ont aussi leur responsabilités :
à l’issue de ses résultats aux J.O. et championnats du monde – prix de patriotisme maurice Schuman
– Légion d’honneur
Ou est le patriotisme dans des résultats sportifs ???

Souvent les athlètes de « haut niveau » subissent uns discipline de fer et tout est fait pour les mener psychologiquement à la victoire…..mais RIEN PAR
CONTRE pour leur faire accepter la  » défaite  » …le manque de réussite.
Qu’en pensent les entraîneurs ….il semblerait que là n’est pas leur problème…ils programment pour la victoire de l’athlète qui est aussi la leur,qui fait parler d’eux , qui leur donne du prestige susceptible de se traduire en argent .

Laure Manaudou n’est qu’un exemple. Sans doute les meilleurs athlètes d’aujourd’hui gagnent beaucoup d’argent …même s’ils sont AMATEURS !!! avec les
sponsors,la publicité …..même une prime de l’£tat s’ils gagnent une médaille…..
Mais que deviennent les autres,ceux qui ont de bons résultats sans être les premiers,qui se sont entraînés autant que les  » champions » ?
Souvent ils vieillissent ,souffrent de blessures….Quel pourcentage d’entre eux réussit une reconversion convenable ? même si de nos jours on tente de leur faire mener entraînement , compétition , et formation professionnelle.

Se pose une autre question par rapport à ce sport de compétition intensif ? QUEL EST LE COÛT POUR LA SÉCURITÉ SOCIALE ?

Il n’y a pas que du négatif dans les résultats de ces Sportifs.Souvent par leurs résultats ils entraînent nombre de jeunes vers la fédération qu’ils
représentent ….des licences en plus….une pratique physique souvent positive.Mais les clubs sont – ils prêts à, assumer cette nouvelle masse de licenciés…
ont ils des  » entraîneurs  » en nombre suffisant et de qualité ?

Le sport de compétition pose de nombreux problèmes à la société…..les responsables de le Jeunesse et des Sports ont ils les moyens de répondre
positivement à ces problèmes…à les résoudre.
Ceryainement OUI au « sport de compétition » à condition qu’il reste dans les limites des capacités physiques et psychologiques de chacun,que les POLOTIQUES NE VEUILLENT PAS EN FAIRE UNE  » AFFAIRE D’ETAT  » ,MAIS UNE AFFAIRE D’EQUILIBRE ET DE SANTÉ POUR CHAQUE CITOYEN.



LES J.O DE PEKIN
13 août, 2008, 18:20
Classé dans : Non classé

Comme beaucoup d’enseignants E.P.S.,anciens sportifs…..je suis les compètitions en cours aux J.O. de Pékin.

L’enseignant n’y trouve pas son compte,car il y a trop de pressions mises sur athlètes ,par les médias,le  » ministraillon  » de la jeunesse et des sports
interessé plus particulièrement par le nombre de médailles….dont il pourrait se glorifier alors qu’il n’est là que depuis quelques mois…..

Mais aujourd’hui je suis tout de même content de voir un Lutteur obtenir la première médaille d’Or française de ces jeux….et son frère une médaille de bronze.Content pour de nombreuses raisons:
– parce que ce sport est plutôt considéré comme mineur par les pouvoirs publics,alors qu’il est une véritable école de vie et de respect de l’autre.
– parce que j’ai enseigné les sports de combat ( donc la Lutte) pendant 19 ans au CREPS de Bordeaux
– parce que j’ai passé , en son temps , le diplôme d’ entraîneur régional de lutte,
– parce que j’ai mis en place,dés 1964 , les premières écoles de lutte, en Gironde

C’est vrai,je suis un Ami des lutteurs et de ce sport que je souhaiterai voir se développer beaucoup plus en France.

Pour ce qui est des J.O. ,le Baron de Coubertin doit se retourner depuis longtemps dans sa tombe. Dés discours à  » la Coubertin »…des mots car en réalité ce sont des jeux commerciaux ou l’argent est roi,des jeux considérés par la plmupart des peuples comme des moyens de progande.

Et quelle pressions ne met – on pas sur les athlètes ,à tel point que c’est presque manquer à l’honneur » que de ne pas remporter une médaille…..
que l’on considère une médaille d’argent comme  » une broutille »……que l’on leure parce que l’on ne gagne que de  » l’argent « .
L’essentiel disait le Baron de Coubertin,c’est de participer…..on en est loin.
La France ne peut que suivre le  » mouvement  » et présenter aux J.O. (comme d’ailleurs aux compétitions européennes et mondiales)des concurrents capables soit de vaincre soir au minimum de figurer honorablement.Mais chacun de nos athlètes fait de son mieux pour tenir sa place dans les conditions les plus favorables possible et TOUS QU’ILS SOIENT MEDAILLES OU NON ONT DROIT A ETRE FELICITES.

DANS UN ARTICLE PARU DANS LE JOURNAL L’ATHLÈTE EN 1956,J’ÉCRIVAIS UN ARTICUE  » AVANT LES J.O. DE MELBOURNE ….IL FAUT REMÈDIER DÉS MAINTENANT À LA FAIBLESSE DU SPORT FRANCAIS « …..cela fait 52 ans et je pourrai reprendre des termes et suggestions identiques aujourd’hui.

Et que dire de la particitpation de joueurs professionnels aux J.O. ? on croît rêver.

Cette année,les athlètes français remporteront certainement moins de médailles qu’il y a 4 ans…qu’importe,il auront partiicipé …..et que dirait-t-on
si nous avions pas les athlètes français de nos anciennes colonies devenues territoire FRANCAIS.
Sans doute peut on se poser des questions sur les conditions données à la population française pour pratiquer une activité physique susceptible de permettre aux plus doués,d’atteindre des résultats de valeur internationale. Il y a beaucoup à dire .
Fait on ce qui est nécessaire pour permettre à tout citoyen de développer son corps harmonieusement….ne fait-on pas trop pour un petit nombre au détriment de la masse……

MERCI AUX LUTTEURS, MERCI à tous les sports représentés….MERCI à tous les athlètes….ils feront mieux demain,si c’est possible.Le principal est qu’ils
prennent du plaisir à participer ,qu’ils mettent tout leur coeur pour s’entraîner ,lorsqu’ils représentent leur pays.

l
l



LA PUBLICATION DEVRAIT ETRE LE SOUCI DE TOUT ENSEIGNANT FORMATEUR
10 août, 2008, 18:43
Classé dans : Non classé

AVANT DE REDIGER QUELQUES LIGNES SUR LE SUJET DE CET ARTICLE ,JE VOUS SIGNALE UN AUTRE  » BLOG » QUE VOUS POURREZ CONSULTER SI VOUS LE SOUHAITEZ.
http-lou-testut.over-blog.com

Sur ce blog, je traite de certains problèmes de sociétés vus au travers de la « lorgnette » d’un enseignant d’Education Physique et Sportive,formateur durant
sa carrière professionnelle et bénévole d’associations pendant plus de 62 ans.

PUBLIER….un de mes soucis essentiels depuis les débuts de ma carrière….et jusque ces dernières années….BEAUCOUP moins depuis ma retraite.

Pour cela,il faut aimer écrire pour partager ses connaissances,ses projets,les résultats de ses expèriences……
Aimer écrire….Je n’étais pas excellent en rédaction dans mes années scolaires…quoique j’ai obtenu un prix de rédaction au Cartificat d’Etudes Primaires en
1937…mais je crois bien que c’était le titre du sujet qui m’a valu ce prix.Il s’agissait de rédiger sur  » une journée dont vous vous souvenez « …et j’avais choisi
 » un jeudi,jour ou j’aide ma Mère »…j’étais alors l’aîne de 5 enfants.
Par la suite au  » cours complémentaire  » d’ Arcachon ,avec un de mes camarades de classe et « voisin » nous nous lançions dans un récir d’aventure que
en imagination  » le tour du monde de deux collègiens « ….nous basant sur nos cours de géographie.Et c’est de là que m’est venu ce besoin d’écrire.

Mon appartenance à une fédération sportive ayant une publication trimestrielle me facilitait la tâche.C’est ainsi que la revue  » l’Education Physique  »
(revue d’analyse et de critique de Georges HEBERT ) a accepté jusqu’à la fusion de cette fédération (la FFEP ),en 1972,la publication d’articles divers et variés
sur l’Education physique et le Sport .

Dans des débuts des années 1950,alors que j’étais enseignant au CREPS de Bordeaux,je rencontrais le responsable du journal sportif régional
 » L’ATHLETE  » publication herdomadaire du journal Sud Ouest : René LABBE. Ce journaliste sportif m’ouvrit les lignes de son hebdomadaire et durant plus
de 6 années,accepta mes articles. Quelques sujets:
-Problèmes d’Education physique…i8 articles
– on ne se joue pas de la montagne ( l’alpinisme est un sport qui s’apprend ) 2 articles
– les enfants et la natation (conseils aux parents et aux responsables de colonies de vacances) 2 articles
– l’ Hébertisme( l’entraînement sportif par la méthode naturelle ) plusieurs articles
– Les sportifs de compétition : avant les jeux olympiques de Melbourne, Dieux de stade et héros France…..
– problèmes de société : les malades atteints de recordite,équipement sportif
……..

La revue EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTS accepta de plublier les résultats de plusieurs de mes expèriences Voir les articles sur mes recherches et expèriences ) ainsi d’ailleurs que la Revue L’ENFANCE INADAPTEE,et le revue L ‘ EDUCATU-ION PHYSIQUE citée.

Mon appartenance à la Fédération Française d’Education Physique et de Gymastique Volonaire ( FFEPGV ) depuis 1945 (elle s’appelait alors
la Ligue Française d’ education physique ) accepta mes articles de 1972 à ma retraite 1985….et jusquà ce jour 1985.
articles divers portant sur les problèmes d’éducation physique,de sociétè ( accidents, santé ) para mèdicaux , expériences ( Prévention des chutes,
contrôle continu ) ,course d’orientation ……

La publication d’ouvrages : – Le petit matèriel centre d’intérêt en éducation physique 1964
– Le cross d’orientation 1967 faisant suite à une série d’articles sur la revue l’Education Physique
– les parcours en éducation physique 1967 ( parcours en espace restreint )

La participation à des ouvrages collectifs – L’éducation physique méthodique evec P SEURIN et l’Equipe pédagogique du CREPS de Bordeaux 1959
– avec la FFEPGV: – Manuel de gymnastique Volontaire 1974
– Quels objectifs pour la Gymnastique Volontaire 1982
– Des connaissances pour votre formation G.V.1983
– la gymnastique volontaire au 3° âge 1976
– monographie sur la gymnastique volontaire (publication Ouest France ) 1988

Dossier activités physiques utilitaires et professionnelles avec l’Equipe EPUP publication revue E.P.S. 1974

Egalement des études diverses pour mes stagiaires,une étude sur la « navigation à la Voile en Gironde  » 1963……

Participation à deux films – avec la Ligue contre l’accoolisme au Centre Hébertiste de La Brède
– avec F R 3 à la FFEPGV et au Centre hébertiste de la Brède

Participation à une émission de Télévision sur la chaîne 2  » Histoire de l’Education Physique – Georges Hébert 1983

Sans le savoir, je me mettais dans les obligations que les Universités des U.S.A imposent à leurs professeurs: publications chaque
année.



LA VIE ASSOCIATIVE de 14 ans à 76 ans
8 août, 2008, 18:31
Classé dans : Non classé

Une vie associative longue…..62 années…..sans en être particulièrement préparé par l’exemple des Parents ou des Maîtres…le hasard ….les circonstances !!!

C’est à 14 ans,en 1939 que j’ai pris contact avec le bénévolat….je ne me souviens pas des circonstances exactes…mais je me suis trouvé à Arcachon,sous la direction de MR Henri Larré ,
chef de groupe des estafettes affectés au poste Central de la Défense Passive.Mon rôle consistait surtout à aller porter des ordres de « mobilisation » avec mes camarades estafettes.Je n’étais pas reçu
toujours bien..il m’a fallu certain jour « détaler  » en vitesse sous la menace d’un fusil…. Quoiqu’il en soit,j’ai du arrêter mon action à mon départ d’Arcachon aprés la déblâcle,alors que je partais avec mes parents pour Bordeaux.

Je me souviens qu’à Beauvais (nous avions quitté Bordeaux,mon père étant affecté aux contributions Indirectes début 1941 ) en 1942 ,je me suis trouvé avec les volontaires de la Croix Rouge attendant les trains de prisonniers retour d’Allemagne pour leur porter à manger à leur passage en gare de Creil.C’est d’ailleurs là que j’ai eu une de mes premières réactions devant la bêtise humaine.Certain jour il restait encore dans la « roulante » une grande quantité de soupe aprés
le départ du convoi: « Que devons nous en faire » demandais-je à un responsable adulte….  » au caniveau  » me fut-il répondu…à une époque ou l’on trouvait difficilement de quoi manger…..
de quoi scandaliser l’esprit de mes camarades et de moi même….J’ai répondu: « C’est idiot nous allons porter le reste de la soupe à l’asile de vieillards de la ville « …Ce qui fut fait .

En 1943,j’allais passer mes vacances d’été dans un centre de jeunes pour aider à des tâches
diverses sous, la direction d’un chef de Centre dont je ne me souviens plus le nom.

En I947,j’ai repris une vie associative active:

– Secrétaire Régional de la Fédération Française d’Education Physique ( fédération Hébertiste)
…ce jusqu’en 1972 lors de la fusion de cette fédération (FFEP) avec la Fédération Française de Gymnastique Educative et de Gymnastique volontaire ( FFGEGV ).Pendant cette pèriode,j’ai été
membre,puis président , de la commission technique fédérale.

– De 1947 à nos jours,j’ai oeuvré avec le Centre Hébertiste de La Brède,avec son Président
fondateur Pierre BARRON .Plus particulièrement de 1947 à 1969,de manière moins importante ensuite. Action principalement au nideau du tracé de parcours en pleine nature,d’expérimentation de parcours sur espace réduit,frappe de bulletins…et conseils au Président sur sa demande
en 2006 action auprés du conseiller général du canton pour demande de décoration pour Pierre Baron avec suivi auprés de ministres (jeunesse et sports,santé) et du Président de la République…
sans succés pour l’instant…seuls les sportifs dits de haut niveau intéressent les pouvoirs publics .

– Membre du conseil de parents d’élèves de ma fille aînée de 1955 à 1960.
Création d’une piste miniature ,pour apprentissage du code de la route.

– Co fondateur de l’Association Girondine des Amis du plein Air ( AGAPA) en 1960 et trésorier
de l’association.
animation technique de la base,l’été (vacances scolaires)…direction de stages d’initiation à la
voile ( dériveur léger et de croisière )….jusqu’en 1966 date ou la base de voile passe à l’UCPA.

– Co-fondateur et administrateur de la Coopérative d’Aliments Naturels ( Bordeaux) de 1961 à 1972

– Membre de l’association des Professeurs de Gymnastique de 1948à 1955 . département de la gironde et juré départemental pour les compètitions de Gymnastique aux agrés.

– Membre de la Ligue Française d’Education Physique (devenue fédération Française d’Education physique et de Gymnastique Volontaire aprés la fusion entre la FFEP et la FFGEGV en 1972) de 1945 à 2001.
Membre du Cpmité directeur de 1972 à 1975 et de 1985à 1989. Premier Vice Président de
1973 à 1975 puis de 1985 à 1987.
Membre de es commissions: technique,recherche, 3) âge.
Responsable de la comission de formation de 1985 à 1989.

Membre du Comité départemental Gironde de 1985 à 2002
Membre du Comité Régional Aquitaine et trésorier de 1992 à 2001.

-Membre du Comité Départemental Olympique de la Gironde de 1991 à 2001

– Membre du comité Directeur du Cercle de la Voile de cazaux de 1989 à 1993

– co-fondateur des  » Amis du Bac à voiles Pierre Mallet  » en 1993

– Membre du Conseil Economique et Social de La Teste de Buch de 1996 à 2001

-Membre du Comité de Quartier Centre-sud de La Teste de Buch en 2003

– secrétaire régional du syndicat des Maîtres d’ EPS de 1950 à 1954

En fait,une vie associative bien remplie qui m’a permis une expèrience fort intéressante
dans des domaines trés divers,complétant ainsi mon action professionnelle en lui donnant une certaine valeur sociale.Il me semblait tout à fait normal d’avoir une action bénévole,moi qui bénéficiait des avantages de la fonction publique.
Il me semble logique que tout citoyen , surtout lorsqu’il se sent  » privilégié  » consacre une partie de ses loisirs dans le domaine associatif.

,


L'amour des tigres |
collectif-moita-verde |
citoyenprogressiste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gratte-Ciel Info
| FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice