Problèmes de société et action professionnelle en éducation physique et sports
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2008

LES RAPPORTS AVEC LA HIÉRARCHIE….le pouvoir
4 octobre, 2008, 15:19
Classé dans : Non classé

Mes rapports personnels avec la hiérarchie….un trait de caractère important qui ,a été présent dés mon enfance ( avec l’Instituteur ) mon adolescence,ma carrière professionnelle. Je pense qu’ils sont ceux de tout individu voulant sa part de  » liberté  » face à ceux « sous les ordres  » de qui il est.
Une de mes collaboratrice ( et collègue ) avait bien raison en me définissant comme  » provocateur « ,mais aussi fiable, tendre, elle aurait pu rajouter insoumis. C’est exact j’ai souvent joué la provocation tant dans le cadre de mon action de formateur que dans mes relations avec la  » hiérarchie  » (directeur
du CREPS , Inspecteurs Généraux , Chefs de Servide Départementaux ou régionaux..
Il est ausi vrai que l’on pouvait compter sur ma fiabilité…lorsque j’avais pris une décision , en particulier avec mes collaborateurs et collègues (décision
collègiale ) elle était suivie d’effets et l’on pouvait compter sur moi en toute circonstance.
« Tendre « parce que compréhensif,cherchant à comprendre l’autre à accepter ses différences….avoir une relation d’Amitié svéritable.
 » Insoumis  » parce que je n’ai jamais apprécié l’autorité venant d’une hiérarchie souvent incompétente ou voulant imposer ses vues.

Sans doute faut – il un  » responsable  » un  » coordonnateur  » qui sache déléguer , faire confiance .Mais c’est souvent un rapport de pouvoir ce qui ne peut
être positif dans une action d’Equipe.Je n’ai jamais eu aucun mal,aucune difficulté à suivre dans l’action un supèrieur hiérarchique compétent,donnant l’exemple
sachant discuter,déléguer.Dans cette mesure,je pouvais avoir respect,voire admiration .Mais il ne me serait jamais venu à l’idée de saluer  » des galons  » de rechercher la compagnie de celui qui avait le pouvoir,de lui passer la main dans le dos .

Un exemple de mon enfance: Je devais avoir 10 ans et mes Parents voulant me faire apprendre la musique,m’inscrirent à un cours de solfège ….je n’en
voyais pas l’utilité et le professeur ne me plaisait pas son cours n’étant pas ( à mon avis ) intéressant ….Je décidais de ne plus aller au solfège…oui,mais comment faire comprendre cette décision à mes Parents ? Il fallait payer le cours 1 francs par mois ( en 1935 ) ….au lieude remettre la pièce auProfessuer,je la jetais dans un roncier et dis à mes Parents que je l’avais perdue.Mon Père me dit  » Si tu sais à preu prés où , nous allons la chercher « …Peine perdue…
conclusion de mon Père  » tu n’iras plus au solfège  » J’étais débarassé d’une corvée…que plus tard je regrettais…..En fait j’aurai pu dire à mes Parents que j’avais perdu la pièce de 1 francs et l’utiliser pour acheter des bonbons par exemple ….J’aurais nconsidéré qu’agir de cette sorte était un « vol ».

A peu prés à cette époque,je refusais de faire des rédactions pendant prés d’une année….

Et j’ai toujours gardé la même attitude ….restant sur mes positions quand je pensais qu’elles étaient justes , en rapport – en particulier – avec mes
responsabilités professionnelles.C’est certainement une des raisons pour lesquelles j’ai lorsque je travaillais avec des collègues cherché à toujours oeuvrer en collègialité.J’en ai eu grande satisfaction.Les décisions prises en commun aprés réflexion collectives sont appliquées par tous sans problèmes.

Cette indépendance m’a certainement coûté quelques années de retard dans ma carrière professionnelle.Qu’importe,la liberté d’agir ,de mener mon action comme je le souhaitais était primordiale.L’essentiel pour avoir un tel comportement est de n’avoir rien à se reprocher sur le plan professionnel,de faire
son travail sans regarder le temps que l’on y passe….. c’est aussi de faire de telle sorte de ne jamais mettre en défaut ( volontairement ) la hiérarchie,mais de lui faire comprendre que le partage des reponsabilités est le moteur essentiel  » de la marche en avant « .

Pour ce faire,j’ai toujours respecté les décisions collectives,même si je n’étais pas d’accord…..en me donnant la latitude,ensuite,de dire ce que je pensais personnellement et d’engager les actions nécessaires pour faire aboutir l’orientation que je souhaitais….. et j’ai toujours rendu compte aprés actions par des notes  à mon Chef de Service,une pour moi.) noyes générales d’action avec évaluation en fonction des résultats obtenus ( notes mensuelles et annuelles que je remettais en 3 exemplaires: une pour le Chef de Service,une pour l’Administration, une pour moi )

Aurais-je pu agir ainsi dans un milieu industriel ou commercial ? aurais-je pu agir ainsi si je n’avais pas eu des responsabilités de Formateur ?
Sans doute pas…..En quelque sorte,j’ai eu la chance dans les divers postes que j’ai occupés en 40 ans 1/2 de carrière d’avoir des responsabiités déterminées
et le souci de mon « indépendance  » de ma liberté d’action…..que j’ai dû parfois gagner,voire imposer par mon  » style « d’action.

Je reste persuadé que le plaisir dans son travail est cette  » indépendance »..ce qui fait que l’on agit avec plaisir que l’on n’a pas l’impression de travailler,
que l’on agit avec le maximum de ses capacités .
00



Pourquoi goeland ?
4 octobre, 2008, 14:17
Classé dans : Non classé

C’est le résultat de l’impression donnée à  une stagiaire dans le cadre de la formation d’Instructrice de Gymnastique Volontaire…..

elle me dit au cours de la seconde semaine de stage /  » Jean louis, je sais qui tu es…c’est
l’avis de nous toutes…tu es Jonathan Livingston le Goéland « …en réalité,elle ne se trompait pas car ma passion de formateur était d’aller beaucoup plus loin que la simple formation d’instructeurs pour animer une activité physique d’adultes….en rèalité je souhaitais agir de manière à  ce que  » mes  » stagiaires   reçoivent plus qu’offert par l’action traditionnelle des formateurs….non pas partager seulement des connaissances et des savoirs,mais donner la capacité d’ « apprendre à  apprendre  » par soi même et se dégager à  terme de la preignance du formateur…voler de ses propres ailes.

Voilà  pourquoi le Goéland!

voilà  pourquoi sur le pavillon personnel de ma maison (et celle de mon Epouse ) figure un Goéland,ailes déployées sur fond jaune et rouge. Une habitude venant des pays nordiques fait que les dimanches et jours de fêtes,le pavillon tricolore flotte au mât qui est dressé devant notre maison…également quand nous avons des invités…le pavillon personnel est lui aussi
hissé quelques centimètres au dessous du pavillon national….cette habitude tient aussi du pavillon tricolore hissé sur les bateaux de plaisance par les marins…et j’ai beaucoup fait de la voile ( y compris croisiére ) en enseignant ce sport durant de nombreuses années en milieu associatif.



PIERRE BARRON…..UN HOMME EXCEPTIONNEL ……..SUITE.
1 octobre, 2008, 16:46
Classé dans : Non classé

Pierre BARRON a été Conseiller Municipal de La Brède pendant 5 mandats dont un mandat comme adjoint au maire ( 1959à1989 )

1960 : Chevalier dans l’ Ordre du Mérite Sportif
1960 : Chevalier du Mérite Social
1973 : Médaille d’Or de la Jeunesse et des Sports

Hors de sa profession et de la musique,son souci principal a été son CENTRE HEBERTISTE DE LA BREDE( CHB )
AYANT CONNU PIERRE BARRON EN 1948, alors que j’étais Secrétaire Régiobal du Comité de Guyenne de la Fédération Française d’Education Physique( FFEP ),
j’ai vécu la naissance du CHB , son fonctionnement,son évolution.
Pierre Barron souhait faire connaître les idées de G. HEBERT et sa méthode d’Education Physique Virile et Morale.
Pour cela,il met sa propriété au service du CHB et met en place une série de parcours en forêt , originale , en utilisant au mieux la nature et en
cherchant à adapter les obstacles à franchir à tous , des enfants aux adultes (hommes et femmes ) y compris à ceux que l’on appelle aujourd’hui les Seniors.
Les obstacles à franchir durant les parcours en boucle,sont de construction simple et peu coûteuse.Ils constituent à l’époque ( 1950 ) une idée originale dont se sont  » emparés  » ceux qui depuis une dizaine d’années exploitent à des fins commerciales des parcours dans les arbres.
L’entraînement a lieu sur les 5 parcours mis en place et chaque année une  » compétition  » permet à chacun de mesurer ses progrés.Des particuliers hors CHB peuvent y participer,ainsi que les autres Centres Hébertistes Français et Belges.

Pour parfaire l’entraînement il invente un portique  » l’Universel  » qui permet en particulier le travail en hauteur et intéresse les sapeurs pompiers, y compris deux de Paris.

Progressivement d’autres activités de greffent sur les parcours,en particulier la natation et le sauvetage ,toujours en vigueur.Aussi les Sports Martiaux,le secourisme,la gymnastique volontaire,la gymnastique douce,les randonnées pédestres.
Il diversifie les parcours en pleine nature: parcours évasion , parcours d’entraide…puis invente le Ballon Hébertiste ( Ball-Barr).Il organise aussi des parcours d’orientation.

Afin de promouvoir la Méthode Naturelle,il organise dans toute la France ( jusqu’à Paris ) et aussi en Belgique , des démonstrations ,utilisant en particulier le portique l’Universel.Ces démonstrations ont beaucoup de succés et son commentées dans la presse .

Le CHB participe en individuel et en famille au Décathlon Olympique Moderne et obtient 100 médailles dont 2 en Or et 2 en Argent.
Jusqu’à
la disparition de la Fédération Française d’Education Physique – FFEP – ( 1972 ) suite à sa fusion avec la Fédération Française de Gymnastique Educative et
de Gymnastique Volontaire,le CHB participe aux championnats de France organisés par la FFEP , en individuel et en équipe.Il estb3 fois Cmanpion de France en parcours d’entraînement physique général et obtient de bons résultats à l’athlète complet.

Pierre Barron a mis en place une formation de cadres de Mèthode Naturelle ( 4 niveaux sont prévus,de Moniteur à formateur ) et organise chaque année des stages de formation et de perfectionnement .

Des relations existent entre le CHB et les Centres Hébertistes ainsi qu’avec la Fédération Belge d’Entraînement par la Méthode Naturelle.

Le CHB a prés de 400 adhérents.

Il reçoit des formations de Professeurs d’Education Physique , des sapeurs Pompiers ( Paris et Bordeaux ) des sociètés préparant le décathlon olympique sportif,des militaitres ,des municipalités dsirant créer des parcours en pleine nature….

Pierre Barron est en 1984 co-fondateur et vice-président de la Fédération Européenne d’Entraînement parla Méthode Naturelle.
Il fonde en 1997 la Fédération Française de Gymnastique Utilitaire Naturelle et de Loisirs et en est le Président.

Le CHB publie un  » bulletin du CHB  » et aux anniversaires principaux ( 10,20,30,40,50,55 ans ) publie un bulletin spécial,ilustré.

Voilà l’ensemble de l’action de cet homme d’exception…. en connaissez vous beaucouo ayant un parcours aussi varié: professionnel,civique,sportif,
artistique ( musique ) ,fondateur et dirigeant de club et de fédérations ,rédacteur d’articles sportifs et d’ouvrages en Education Physique ?

Profitant du 55 ème anniversaire du CHB (2005 ) j’ai demandé au Conseiller Général du Canton de La Bréde de solliciter pour P. BARRON , le grade de Chevalier dans l’Ordre National du Mèrite.LE Préfet de la Région d’Aquitaine a bien voulu donner un avis positif et transmis le dossier au Ministère de la Jeunesse et des Sport .Sans réponse,j’ai sollicité le Ministre Jean Francois LAMOUR …sans succés,puis la Ministre de la Santé Mme BACHELOT …sans succés,
puis le Président Sarkosy qui a fait suivre à Mme BACHELOT…..mais toujours rien…..que voulez vous,Pierre BARRON n’a pas de titre olympique…..
TRISTE , TRISTE ….il n’en reste pas moins,toujours actif en 2008 , un homme remarquable .

QU’EN PENSEZ VOUS ?


L'amour des tigres |
collectif-moita-verde |
citoyenprogressiste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gratte-Ciel Info
| FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice