Problèmes de société et action professionnelle en éducation physique et sports
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2009

la prise de risques et la chance ………….suite
20 janvier, 2009, 14:32
Classé dans : Non classé

Autre exemple de prise de risques…calculés.
lors de mon enseignement de la navigation à la voile,un de mes soucis était de permettre au barreur de se débrouiller en toutes circonstances et, en particulier de naviguer sans gouvernail,seulement avec les voiles et le déplacement de l’équipage dans le bateau… j’allais jusqu’à organiser des régates sans gouvernail.
Je me souviens qu’au cours d’une sortie collective de la journée , un des équipages a cassé sa barre de gouvernail…. que faire:
faire remorquer le voilier par le bateau de sécurité vers la base et se priver de sécurité ? faire revenir tout le monde à la base et…annuler la sortie ? demander à l’équipage concerné de rentrer seul à la base , sans gouvernail ? c’est la dernière solution que j’ai choisie….non sans prise de risques puisque, à cette époque nous n’avions aucun moyen de communication ( Mais je savais que le barreur et son équipage ( 2 jeunes de son âge: 14 ans ) était capable…..tous avaient leur ceinture de sécurité capelée,ils savaient redresser et vider leur bateau en cas de chavirage,le vent était correct ( force 2/3 ) …..

Je n’ai jamais eu à regretter de telles actions  » pédagogiques » …..ais-je eu de la chance ?

Il me semble important , dans la vie , d’être capable de prendre des responsabilités , voire des risques dans la mesure ou l’on a donné
les moyens de faire face !. Je persiste à penser que c’est une des responsabilités des  » pédagogues « .

Alors : LA CHANCE ? FAUT-IL Y CROIRE ? Certainement pas au niveau primaire ? il ne faut pas non plus la provoquer , surtout dans la nature car celle ci est plus forte que l’homme.
Lorsque l’on fait un retour sur son passé , on doit convenir que , parfois , la chance a été avec nous …..que des risques on été pris,non par défi , mais parce qu’ils font partie de l’action éducative . Le regret , aujourd’hui , est que cette prise de risques devient de plus en plus difficile , la règlementation étant de pus en plus stricte ….de plus en plus pénalisante .

Quoi qu’il en soit , tous les individus ont une  » part de chance  » dans la vie; il convient se savoir la choisir, voire la provoquer , en
prenant les précautions utiles, en sachant écouter , éventuellement suivre les suggestions carpersonne ne peut dire qu’il ne peut se tromper dans l’évaluation des risques.



La prise de risques et la chance ………….
15 janvier, 2009, 16:18
Classé dans : Non classé

La prise de risques est de plus en plus limitée aujourd’hui , par le fait que l’on s’assure de plus en plus , contre tout.
Le principe de précaution mis en avant depuis quelques années est sans doute destiné à éviter nombre de risques et donc d’accidents….; mais de plus en plus utilisé , il l’est parfois à tord …..le risque est que l’on ne le considère plus comme réellement préventif et que l’on passe outre.
Et cependant il est utile, ne serait ce qu’en montagne en pèriode hivernale lors des chutes de neige importantes et de risques d’avalanches.Il est regrattable que certains dédaignent ces avertissement, passent outre et fassent prendre des risques inutiles aux sauveteurs .Nous y reviendrons sans doute.

Il est certain qu’assurés à « outrance  » trés souvent , la limitation des risques courus dans certains sports…et autres activités l’expèrience dans l’action soit limitée et de ce fait èvite le progrés de l’individu par l’expèrience .

Je suis d’une époque ou le risque était souvent pris sans une connaissance suffisante des possibilités d’accidents…..et cependant nous le prenions, pour nous et parfois pour les autres ! inconséquence ?
Je me souviens que du temps ou j’enseignais la voile j’ai pris , sans en avoir assez conscience , des risques susceptibles d’entraîner
des accidents pouvant avoir des conséquences graves….et pourtant la sécurité dans l’action individuelle et collective a toujurs été pour moi importante. Lors de mon engagement à l’ A.G.A.P.A. (cf les articles à ce sujet ) ,j’organisais souvent des sorties à la voile de nuit.
L’expèrience m’avait permis de voir que, de nuit , la sensibilité des équipages était plus importante que de jour,que l’on maîtrisait mieux son bateau et prenait moins de risques. Sécurité: Bien entendu tout le monde avait mis sa ceinture de sécurité,chqaque équipage était doté d’une lampe électrique éclairant les voiles,un bateau de sécurité était sur l’eau et comptait sans arrêt le nombre de bateaux,ces sorties étaient réalisées avec un vent léger , SANS TROP S’ÉLOIGNER DU RIVAGE…..mais aujourd’hui avec une expèrience plus importante , je me rends compte que je prenais des risques , peut être superflus…..Actuellement ce ne serait plus possible , en école de voile , de faire de telles sorties….trop de responsabilités encourues.
Cependant , je pense que ce risque était utile pour le progrés des stagiaires,aussi pour celui de l’encadrement .
La question est la suivante:AIS-JE EU DE LA CHANCE DE N’AVOIR JAMAIS EU D’ACCIDENTS , NI D’INCIDENTS PENDANT CES NOMBREUSES SORTIES DE NUIT A LA VOILE ?…..EN TOUT CAS JE NE REGTETTE PAS LEUR ORGINATION….. a suivre….



La chance ? ! ? !
8 janvier, 2009, 16:18
Classé dans : Non classé

LA CHANCE ? …..le hasard peut il favoriser un individu ?….dans sa vie professionnelle en particulier ?
Je pense que OUI , si du moins j’en crois ce qui m’ a permis une vie professionnelle  » remarquable  » et variée.
Mais il faut considérer deux éléments…..le hasard….et les moyens que l’on se donne pour que ses aspirations deviennent réalité.

LE HASARD: En ce qui me concerne , c’est celui de ma première nomination dans un établissement de formation de cadres , soit
le CREPS de Bordeaux…..je n’avais pas demandé cette destination…..
Le hasard s’est complété par le fait que le Directeur de l’Etablissement , Pierre SEURIN , avait été affecté à  cette direction un mois avant…..et la personnalité de de directeur a jouésur ma carrière professionnelle par l’exemple qu’il donnait grâce à  ses compétences et son charisme.
Le fait d’enseigner dans une Ecole de formation de cadres est important parce qu’il implique de mettre ses connaissances sans cesseà  jour…parce qu’il donne des responsabilités…parce qu’il nécessite un travail en Equipe.
Les enseignants du CREPS nèaient que 2 lors de mon arrivée le 01 06 1945…..René LAVIELLE et Francis PEYRIGUE . Ces deux noms ne vous disent rien , mais ils sont importants pour moi.Ces deux collègues ( anciens et expérimentés ) ont accueilli un tout jeune…
inexpérimenté et lui ont donné toutes les chances nécessaires pour s’adapter , progresser…..René LAVIELLE en particulier.On peut dire
que c’est lui ( sans le vouloir peut être ) qui est le point de départ des diverses recherches pédagogiques que j’ai réalisées ( cf; les articles sur ce sujet ). Nous avons réalisé , ensemble , un travail sur les  » exercices de maintien  » . Il m’a fallu aussi,me mettre à  taper à  la machine a écrire…..ce qui m’a bien servi ultèrieurement….la rencontre lors d’une Assemblée générale des Conseils de
Parents d’Elèves de Pierre KLINGEBIEL ,premier psychologue scolaire de l’ Académie de Bordeaux , spécialiste des  » gauchers « ….d’ou
une étude longue sur les bienfaits de l’ Education Physique pour les enfants gauchers ( cf. l’article écrit sur ce sujet.)

Le HASARD aussi mon action syndicale ( cf. l’article sur cette action )….le Secrétaire Régional du syndicat des Maîtres d’EPS , Jean
JOURDIAN démissionaire , me propulsant à sa place.Je n’étais préparé à une telle action, il a fallu s’adapter !!

Sans doute d’autres HASARDS….mais aussi les moyens que j’ai su me donner pour des orientations d’actions trés différentes les unes des autres,tant sur le plan professionnel que sur le plan associatif . Là , il ne s’agit pas de hasard véritable, mais surtout d’anticipations , parfois instinstives ,…..ou de rencontres avec des personnes et de  » profit de circonstances  » !
Dans ce dernier contexte je puis remercier le `Directeur de l’Ecole de formation de cadres de Bagatelle qui a su ajouter à la formation spécialisée de cadres d’Education Physique et Sportive , une formation généralisée avec des rencontres telles que sur  » l’évolution des civilisations  » sous l’égide d’un contemporain de MERMOZ et de SAINT EXUPRRY , Jean Marie CONTY….ou sur le « mime  » avec
Jean Louis BARREAU…….

Dans la vie ,il faut savoir se servir des opportunuités , il faut voir loin dans l’avenir….ce qui peut aider le destin ….la CHANCE.
Finalement la chance doit aussi se « mériter ».

Il convient aussi à s’armer psychologiquement contre les à coups de va vie qui n’est pas  » un long fleuve tranquille  » ,de façon à pouvoir  » faire face  » aux situations diverses et variées de la vie et « aider le hasard »……L’individu est en partie maître de son destin
et ce n’est pas harsard qu’il est le  » fruit  » de son passé et de son expèrience .

quoiqu’il en soit, merci à mes Parents , à mes Educateurs , à mes rencontres diverses , à la chance, au destin et A MOI MEME.


L'amour des tigres |
collectif-moita-verde |
citoyenprogressiste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gratte-Ciel Info
| FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice