Problèmes de société et action professionnelle en éducation physique et sports

J’AI CHARGE A LA MAIN PLUS DE 40 TONNES PAR JOUR !!
25 mars, 2010, 16:55
Classé dans : Non classé

Aujoiurd’hui , cela ne semble pas possible et pourtant …….

C’était au début des années 1970 , du temps ou j’intervenais dans les Entreprises pour letter contre les accidents du travail causés par le comportement
humain ( voir mes articles 18 à 20 : Education Physique Utilitaire et Professionnelle.) Le Chef du personnel des grands moulins de bordeaux me téléphone :
 » Monsieur Duppuy ……j’ai un problème avec une Equipe des nos ouvriers : ils sont souvent en congé de maladie …..  »
Quel est leur travail ? :  » Ils chargent des sacs de 40 kgs dans les camions ou dans des waggons  »
Combien de tonnes par Jour ?  » Environ 40 à 42 tonnes  »
Avez vous fait ce travail pour en connaître la fatigue ?  » Non , je ny ai jamais pensé  »

 » Bon , je passe vous voir et vous demanderai de m’embaucher pendant un mois , dans cette Equipe , afin de me rendre compte de leur tavail exact , des conditions de travail, de le fatigue et des risques d’accidents. Je vous ferai par la suite un diagnostic et des propositions afin d’allèger le travail de ces  » compagnons « .
L’embauche sera fictive , je resterai sous la responsabilité du Ministère de la Jeunesse et des Sports et vous présenterai un  » ordre de mission  » qui vous
dégagera de toute responsabilité , me concernant  »

Ce  » Chef du personnel me donna de suite son accord .

Un mois plus tard , je me présentais à ce Chef du personnel , avec mon ordre de mission , me mettant en  » situation d’ouvrier  » dans l’Entraprise.
Un passage au bureau du personnel pour embauche pour une durée de 30 jours ……et l’on me conduisit au poste de travail,pour me présenter au Chef d’Equipe.
 » Voilà Mr DUPUY qui remplacera pendant un mois Mr ……. qui se dit fatigué avec un mal au dos important. Pendant ce temps Mr …. vous vous occuperez
du nettoyage de ………. ainsi vous pourrez récupérer sans demander un congé de maladie  »

Pendant un mois j’ai oeuvré avec un  » compagnon qui était sur ce poste depuis plus de 10 ans. Il me prit de suite en Amitié , m’expliquant comment il fallait
charger les sacs sur l’épaule , les monter sur un plan incliné dans le camion , les ranger convenablement de manière à ce qu’ils fassent leur voyage sans risque
de se crever …..

Les sacs arrivaient sur une palette et il fallait les monter dans le camion et les ranger convenablement . Les monter en prenant le plan incliné pas trés large
nécessitait un bon équilibre , surtout en fin de journée……les entasser n’était pas facile dés que la hauteur dépassait 1 m 60 …..;

40 kgs , n’est pas lourd pour un adulte , mais c’était au minimum 1000 sacs par jour qu’il fallait mettre à l’épaule , monter dans le camion , ranger …..
je puis vous dire qu’à la fin de la journée les sacs semblaient bien peser 60 kgs.

Le  » compagnon  » avec lequel je travaillais , Père de famille , avait un esprit excellent. Solide , il ne se plaignais pas bien que parfois se tenais les mains
au niveau des reins ,comme s’il avait mal. Une conscience professionne irréprochable . certain jour , alors que nous venions de charger un waggon et que
nous partions souffler un peu , il me touchai le coude , me disant  » pas un seul sac n’arrivera crevé !  » . Je compris pourquoi depuis plus de 10 ans il pouvait
chaque jour faire ce  » boulot  » si peu intéressant et fatiguant. Il était fier de pouvoir dire que ses chargements bien équilibrés arriveraient à bon port en parfait
état.

Personnellement , en arrivant chez mois , une bonne douche et un peu de repos ….mais j’ai trouvé ce mois bien long.
J’ai rendu compté et demandé qu’un tapis roulant soit installé de manière à ce qu’un  » compagnon  » prenne le sac et le mette sur le tapis et qu’au bout du tapis
un autre l’installe dans le camion ou le waggon . Nette diminution de fatique à prévoir.
Le tapis roulant fut installé quelques semaines plus tard et les cpompagnons réalisant cette tâche en furent  » étonnés  » et soulagés bien sûr . Je m’étais bien
gardé de dire que je n’étais que de passage , pour me rendre compte de leurs conditions de travail.

En 2010 ce type de travail exite encore , mais les conditions de travail sont bien meilleures…..les chargements sont faits à l’aide de chariots élévateurs .

La législation du travail a beaucoup évoluée depuis les années 1970 et qui s’en plaindrait ! Les moyens techniques à la disposition des  » compagnons  » permettent une nette diminution de la fatigue , même si la monotonie de certaines tâches est contraignante . Par contre les rendements demandés sont de
plus importants et constituent souvent une cause de  » stress  » qui finit par être vécu beacoup moins bien que la fatigie physique.

Le lecteur sera peut être étonne que j’ai utilisé le terme de  » compagnon  » pour désigner un ouvrier sans véritable qualification. Pour moi , celui qui travaille,
réalise sa tâche avec sèrieux , conscience , de manière à se fatiguer le moins possible en réalisant le  » geste juste  » à droit à ce qualificatif de  » compagnon » .
il en est d’ailleurs fier et , en règle générale , en est  » reconnaissant  » .

Cette pèriode de ma carrière personnelle pendant laquelle , j’ai oeuvré pour diminuer la fatigue et les risques d’accidents au travail a été pour moi d’un grand
intérêt. J’ai b eaucoup appris de ce  » monde du travail  » et j’ai été conforté dans les idées que mes parents avaient pu me donner du temps ou , eux , étaient à la peine……CELUI QUI TRAVAILLE MERITE DU RESPECT ET DE L’ADMIRATION .



J’AI RENVOYE MA CARTE D’ELECTEUR
17 mars, 2010, 15:29
Classé dans : Non classé

CET ARTICLE FAIT SUITE à celui sur  » la concertation de peroximité …;un leurre « .

Le conseil municipal de ma ville a décidé de mettre en place des Conseils de Quartier , pour favoriser la démocratie de proximité.

OUI …..Mis !

sur 15 personnes devant constituer un Conseil de quartier : – 4 élus ou personnes qualifiées désignées par le Maire
– 2 personnes issues des associations désignées par le Maire
– 1 conseiller municipal référent désigné par le Maire
soit 7 personnes sur 15 sésignées par le maire……les 8 personnes désignées par tirage au sort parmi les volontaires SERONT BIEN ENCADRÉES !!!!

Peut – on enncore parmer de véritable démocratie de proximite ?

LE CONSEIL MINICIPAL DECIDE DE METTRE EN PLACE UN « CONSEIL DES SAGES « . BRAVO …..mais problème:

Pour être élu auConseil de Quartier , il suffit d’être élécteur de la commune , MAIS POUR ETRE ELU AU  » CONSEIL DES SAGES  » IL CONVIENT EN PLUS
DE NE PAS AVOIR PLUS DE 80 ANS.

UNE DECISION ARBITRAIRE , qui constitue un acte de discrimination par l’ âge ….et qui dit discrimination dit DELIT .
Je décide alors que je vais sur mes 85 ans de me porter candidat et au tirage au sort , je suis dédigné pour être meùbre du Conseil des Sages.
Le Maire , persiste et signe….et me voilà DESTITUE .

JE CONSIDÈRE QUE CETTE DÉCISION EST ANORMALE CAR ON NE PEUT PAS DIRE PAR DÉFINITION QUE LES PRRSONNES DE PLUS DE 80 ANS n’ont plus
les capacités intellectuelles et de réflexion pour agir dans un  » Conseil des Sages  »
Et par dessus cette discrimination lr Maire décide de doter ce Conseil d’un Président sésigné par QUI ? …..vous l’avez deviné par lui .

Quand je vous le disais …..UN LEURRE.

d’autant plus que pour tenir un bureau de vote et en être Vice Président….peu importe l’âge . Aprés avoir été destitué , le Maire voulait me désignar pour le
représenter à la « Commission de révision des listes électorales. J’ai bien entendu refusé disant que ayant dépassé 80 ans , je n’étais plus qu’un  » débile léger  »
par décision du Maire.
J’ai en outre fair un courrier aux diverses représentations du conseil Municipal et RENVOYÉ MA CARTE D’ELECTEUR .

CETTE DÉCISION M’A VALU DES CONTATS DIVERS MOUR QUE JE REVIENNE SUR MA DÉCISION ……… j’ai attendu que le Maire veuille souhaiter me voir,
me suis longuement expliqué et  » retoqué  » ses arguments….. j’ai obtenu que pour les prochaines élections du  » C, et sur demande express du Maire accepté de reprendre ma carte d’électeuronseil des Sages  » le problème de l’âge serait revu et sur demande express du Maire , accepté de reprendre ma carte d’électeur.
L’essenytiel étant d’avoir attiré l’attention de l’ensemble dun Conseil municipal sur le fait qu’aucune discrimination n’était souhaitable , ni possible.



LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE : UN LEURRE ?!?!
9 mars, 2010, 12:43
Classé dans : Non classé

LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ! UNE MODE ? …. NON SEULEMENT LES MUNICIÂLITÉS , MAIS AUSSI , l’ensemble des partis politiques n’ont plus que cette proposition  » à la bouche  » qui provoque l’enthousiasmedu peuple ! Le  » Peuple  » soiuvent  » incompétent  » par manque de formation ou de formation, le
 » peuple  » dominé par ses émotions pourrait prendre réellement part aux décisions importantes de sa ville , de son département , de sa région , d’un pays.
En fait , logiquement , par le bisis de la démocratie représentive il est censé participer à ces décisions. Sauf que , les élus ,lorsqu’ils sont en place , mettent
l’ensemble de leurs promesses de campagne au fond de la poche , avec un mouchoir dessus .Et , il est facile de faire des promesses lorsque l’on sait que l’on
sera dans  » l’opposition » cela ne coûte rien et les électeurs ne pourront pas vous reprocher de les avoir é bernés  » .
Alors la  » démocratie participative  » serait une forme de politique censée transformer la démocratie centralisée…..oui , mais , l’expèrience prouve qu’il n’en est rien. Certe son permet au bon  » peuple  » de discuter , de navarder longuement sur des sujets divers censés leur permettre de donner des idées . en réalité ces réunions diverses d’échanges ne servent généralement à pas grand chose : – ces diverses commissions , comités de quartier….. sont arbitrés par le  » pouvoir  » qui sait bien déjà ce qu’il veut faire , l’orienteration vers laquelle il veut se diriger…..
– les avis émis ne sont que consultatifs et superficiels dans la mesure ou aucune étude des moyens pour les mettre en oeuvre ( Y COMPRIS FINANCIERS ) n’est faite par ces groupes de réflexion .

En réalité il serait beaucoup plus efficace de donner aux citoyens des moyens réels de devenir danantages propriétaires de leur destin: référendums locaux , référendums d’initiative populaire , ……… rendus réllement possible , comme par exemple en SUISSE . Il conviendrait que ces référendums soient facilités par des normes de mise en place et de réalisation qui ne soient pas trop contraignantes .

Sans doute , au niveau municipal en particulier , un Conseil Economique et Social , serait préférable à des Conseils de quartier . en effet , la plupart du temps , les Conseils de quartier sont constitués par tirage au sort ce qui fait que les compétences ne sont pas , dans l’ensemble , suffisantes ……d’autant qu’ils sont souvent  » dirigés  » par un élu ou un cadre de la Mairie .

Un avantage cependant à cette démocratie participative….elle pourrait permettre à la minorité de prendre part aux débats, aux propositions diverses conduisant à défendre les intérêts de TOUS ,ET LA DEFINITION DU BIEN COMMUN .
Ne nous faisons pas d’illusions …..c’est pour cela que le titre de l’article pose la question réelle : UN LEURRE !!!! faisons vroire à ces braves gens qu’ils sont importants et peuvent réellement influence le  » pouvoir  » .
Popur cela , je pense que LE REFERENDUM serait beaucoup plus EFFICACE.

,


L'amour des tigres |
collectif-moita-verde |
citoyenprogressiste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gratte-Ciel Info
| FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice