Problèmes de société et action professionnelle en éducation physique et sports

J’ai vu des français torturer des français !!!
21 mai, 2010, 15:59
Classé dans : Non classé

C’était fin 1944 , une pèriode à la fois riche en émotions le sol Français commençant à se débarasserde lm’envahisseur
allemand , avec son cortège de misères , mais aussi triste avec certains épisodes de la pèriode dite de l’ EPURATION .
POUR MOI , UNE PÈRIODE DE PLUSIEURS MOIS QUI ONT MARQUÉ ma vie et ont participè à ma construction  » d’adulte « ,
même s’il en reste encore des souvenirs douloureux et une inquiétude sur les capacités de l’  » homme  » à détruire l’  » autre  » ,
à le TORTUTER.

Il me faut d’abord restituer le contexte , puis conter cette pèriode de vie.

Mon Père , militaire de carrière avait passé le concours des  » emplois réservés  » er se trouvait envoyé à Beauvais ,
en septembre 1941 , comme contrôleur des indirectes . Beauvais étant été détruit en grande patie au début de la guerre
(39/45 ) nous habitions un petit village que quelque 60 habitants , à 10 km : SAINT LEGER EN BRAY. Une rue centrale , une église , une école à une seule classe , une mairie et des cultivateurs. Nous y étions considérés comme des  » étrangers « …
pensez donc , des gens du sud….et en plus un contrôleur des contributions directes…..alors que le marché noir allait bon train,
et ceux qui le patiquaient inquiets sans raisons….mon Père en quelques 20 ans dans cette profession n’a DONNE QU’UNE CONTRAVENTION….à Poitiers , à ue marchand de vin qui fabriquait du vin artificlellement !!!!
J’allais en classe à l’Ecole Primaire Supèrieure de Beauvais et chaque matin nous allions mon père et moi à beauvais en tandem….2 roues seulement à ce véhicule à pédales donc seulement 2 pneus à user…il n’était pas facile de s’en procurer
(seulement avec des tickets )…et lorsque mes pneus étaient usés et que nous ne pouvions pas encore les remplacer,mon
Père se rendait à Beauvais par le train , moi à pied ,les horaires du train ne correspond pas avec le début des classes….
En1943 , j’avais quitté l’Ecole Primaire Supèrieure pour l’ Ecole de Formations d’Enseignants E.P.S. de Bagatelle dans la règion parisienne. En Juin 1944 ayant passé la 1° partie de la Maîtrise d’EPS j’étais re,ntré à St Léger en Bray .En juillet
j’avais aidé un des cultivateurs du village à rentrer sa luzerne et une nuit aidé à éteindre le feu qui s’était déclare dans
sa maison….j’étais au début de la chaîne,les pieds dans la mare , remplissant les seaux qui passaient de main en main vers
le foyer d’incendie….nous étions bien une quinzaine à nous battre contre le feu. ( vous verrez pourquoi je parle de cet incidfent par la suite )
Fin Juillet , début Août , j’étais parti vers Amiens pour faire une stage de formation complémentaire en vélo….il avait
fallu tant à l’aller qu’au retourse jeter plusieurs fois dans le fossé lorsqu’un avion de chasse Anglais faisont entendre son vrombissement!!! pludence parce qu’au début Juin , deux de mas camarades de l’Ecole Primaire Supèrieure qui rentraient
vers St Léger en Bray à vélo , avaient été mitraillés par un chasseur anglais…l’un Guy VATIN avait été tué , l’autre
Maurice LECOINTE blessé.J’étais rentré chez mes Parents à la fin du stage.

Donc , certain joiur de la fin Août , vers 15 heures se présentent chez moi ,une équipe d’individus , brassard FFI au bras ,
armés  » jusqu’au dents  » frappe à la porte. Ma Mère ouvre  » C’est ici chez le Contrôleur  »  » oui  » répond ma Mère  »
« Nous venons l’arrêter. Nous avons demandé au Meunier ( qui était aussi le Maire de la commune ) s’il y avait un collaborateur dans le village.Il nous a répondu : le Conrôleur .Donc sil est là nous venons l’arrêter « .
Mon Père étant à la maison , il est embarqué ….et moi aussi par la même occasion. Le Meunier qui avait tremblé plusieurs
années suite à son marché noir se vengeait lamentablement !!!!
Nous sommes embarqués sur la plateforme d’un  » pick-up » ou se trouvaient déjà plusieurs personnes ,comme nous
victimes de vengeances personnelles ,et direction la prison de Beauvais. En route dans le bois de Beauvais nous sommes arrêtés par d’autres hommes en armes pour embarquer un soldat allemant qui avait été touché d’une balle en plein frond.Il
vivait encore et a été jeté sur nous somme un « paquet de linge sale « .
Arrivés devant la prison ,nous passons rapidement denant un rassemblement d’individus hilares , hurlant ….j’appris par
la suite qu’ils contemplaient , un coiffeur d’occasion tondant des femmes supposées avoir couché avec des soldats allemands.

En arrivant à la prison , fouille au corps , et nous voilà , avec mon Père , dans une grande salle ou se trouvaient 40 personnes environ , avec une  » tinette » pour faire ses besoins….non isolée bien entendu . Nous y sommes restés trois semaines environ.Le soir avant de regagner les cellules ou nous étions entassés une dizaine il fallait avant de rentrer dans
la cellule ,  » baisse le pantolon  » se baisser et tousser….. au fond pas beaucoup de changement en 2010 ou l’on commence
à se préoccuper de la fouille au corps !!!
Pour manger , une gamelle avec un liquide contenant 2 à 3 haricots et 3 à 4 nouilles….matin et soir ….heureusement la
Croix Rouge nous a envoyé une dizaine de jours aprés les arrestations un colis nous permettant de supporter la faim.
Pas de nouvelles de l’extèrieur. Nous avons tenté de faire, passer de nos nouvelles vers nos familles….un prisonnier
de droit commun disant s’en charger…. nouvelles qui ne sont jamain arrivées bien entendu. Mais en dehors des fouilles , personne de maltraité .

Au bout de trois semaines , nous sommes regroupés dans un  » centre de détention  » occupés à, trier des habits de toutes sortes…dsans savoir pourquoi nous étions là , mangeant mal , dormant à la dure dans des dortoirs collectifs , mais
sans brutalités.
Un jour deux gendarmes viennent me chercher….et menottes aux poignets me mènent , je ne sais ou ….ils ne veuleunt
pas me dire ou et ont exigé de me mettre les menotes ( je sens encore le froid de l’acier sur les poignets ).
. Aprés avoir parcouru environ 500 mètres arrive une autre gendarme  » Ce n’est pas le bon prisonnier que vous avez. Ramenez au Centre .
Je demande que l’on m’enlève les menotes en certifiant que je ne chercherai pas à m’enfuir , n’ayant rien à me reprocher
- j’avais 19 ans – .Les gendarmes acceptent. J’ai su par la suite avoir échappé à ma torture par injection d’eau forcée dans l’estomac , qui se pratiquait là on l’on me menait.

Quelques jours aprés c’est mon Père que l’on venait chercher…..et je m’inquiétais beaucoup , d’autant plus que nous partions vers Clermont ( dans l’Oise toujours ) ou l’on nous regroupait dans un hospice de viellards désaffecté . 40 km à
pieds , encadrés par des hommes en armes…arrivée de nuit à l’hospice , regroupés dans des chambres collectives de 40 .
Il faisait froid…..pas à manger…des matelas tâchés de sang d’urine….pour nous coucher.
Le lendemain ,nous constations que nous étions tous étonnés d’être dans ce lieu….j’étais le plus jeune …le plus ancien
devait avoir 75 ans…de toutes origines sociales….du bistroquet au cultivateur en passant par un patron de bordel…..
Il y avait là des anciens combattants ( guerre de 14/18 et 39/45 ) avec de nombreuses décorations : médaille mimitaire , croix de guerre……
Et c’est là que j’ai vu ce que les hommes pouvaient faire aux autres pour les faire parler….la torture.

Je viens de retrouver un document datant d’octobre 1944 établi par un ancien combattant de nore chambrée qui précise que sur 305 hommes internés au centre départemental de l’Oise , il y avait 208 français donr 130 anciens combattants et prisonniers de guerre , soit 62% des 208 Français . Sur les 115 Anciens combattants décorés : 2 officiers de la Légion d’Honneur , 7 Chevaloers de la Légion d’Honneur , 21 Médailles militaires , 71 croix de Guerre , 131 citations individuelles , 116 blessures . – sur les 15 prisonniers de guerre 39/40 3 évadés et 12 rapatriés. – Ces chiffres ne comprennent pas les mobiisés 39/40 dans les unités combattantes s’étant réellement battus mais dont aucun titre , ni décoration ne sanstionnaient le titre de combattant ni les blessés ( dont certains titulaires de pension ).

à suivre .

n



A QUAND LES REVOLVERS SUR LES STADES ?
7 mai, 2010, 14:31
Classé dans : Non classé

C’ÉTAIT AU DÉBUT DES ANNÉES 1950 , LORSQUE J’ÉCRIVAIS sur le journal  » L’ATHLETE  » HEBDOMADAIRE SPORTIF DU JOURNAL SUD-OUEST ,
je donnais à son rédacteur René LABBE , un article intitulé :  » A QAUND LES REVOLVERS SUR LES STADES ?  » René LABBE qui jusqu’alors ne m’avait jamais
refusé un artcicle me dit  » Mr DUPUY , vous n’y pensez pas ….je ne pas pubmier votre article….c’est une chose impossible « .
Déjà à cette époque quelques problèmes se posaient en particulier au rugby à 15 , au football…. mais rien de comparable à ce qui existe aujourd’hui.
Depuis de nombreuses années les supporters  » pètent les plombs  » et des incidents de plus en plus nombreux interviennent avant , au cours , ou aprés les matches de football.La violence peut être extrême , même entre supporters de la même Equipe …..d’ou les décisions d’interdiction de stade , qui n’empêchent rien. Ceres les supporters ont toujours existé et veulent la victoire de  » leur Equipe « …..je me souviens que ma Grand Mère me racontait que dans sa jeunesse elle allait voir les rencontres locales de rugby et qu’elle était toujours accompagnée de son parapluie…en cas de défaite de son Equipe elle était capable de descendre sur le stade pour s’en pendre à l’arbitre !!!!
Mais aujourd’hui le comportement de ses supporters dépasse tout ce que l’on pouvait penser.Sans doute c’est le fait d’une minorité ,mais d’une minorité
bien réelle , plus particulièrement au football. Ces adeptes du désordre , de la manière forte se font un plaisir de se battre contre les supporters de l’autre Equipe , simplement pour montrer qu’ils existent , pour faire parler d’eux….eux qui dans la vie courante ne  » sont rien  » eux qui voudraient bien être sur le stade
pour être applaudis et gagner de l’argent….beaucoup d’argent pensent ils .
Comment les politiques peuvent ils accepter sans faire grand chose pour s’y opposer , de tels errements ? Est il concevable que des centaines de policiers soient mobilisés pour une rencontre sportive , si important soit elle? ….pendant ce temps les voleurs et autre  » voyous  » sont libres d’agir.

La violence est hors de la pelouse ou d’opposent deux equipes , mais elle est aussi sur le pelouse .Regerdez une rencontre de football …certes on s’occupe du ballon , mais entre  » adversaires « , on se pousse , on se tire , on se fait des cros en jambe et que fait l’arbitre ? parfois un carton jaune , plus rarement un carton rouge,mais la plupart du temps rien…on laisse faire….on admet qu’un joueur s’apppuis sur les épaules d’en  » adversaire » pour s’élever plus haut et ettaindre le ballon de la tête…ces comportements sont – ils admissibles ? Cette violence sur la pelouse ne peut elle pas déborder dans le stade?

C’est que des sommes importantes sont en jeu ( trés importantes ) , en réalité ce n’est plus du sport mais un spectacle sportif ou tout ( ou presque ) est permis pour gagner…..même comme l’Olympique de Marseille sous la direction d’un individu ( TAPIE ) acheter une victoire…..il est possible ( certain même )
que ce ne soit pas une exception.

Ces comportements dans le sport professionnel ( football en particulier ….peut être Rugby demain ) ne sont pas un  » bon exemple  » pour les jeunes,
il conviendrait d’agir avec plus de fermeté….en particulier dans les instances sportives nationales et internetionales ….l’exclusion définitive d’un « joueur professionnel  » qui ne respecte pas de respecter « l’adversaire  » ….les décisions plus fermes des arbitres pour toute action anti-sportive quelle que soit
la place sur le terrain….et de même pour ceux qui se dopent dans des sports trés divers .

Et que penser des municipalités qui aident financièrement les clubs professionnels dont les joueurs sont achetés  » comme du bétail « ….aide financière
parfois trés importants alors que des associations sportives ( ou culturelles) amateur ne perçoivent que quelques  » centimes  » ?



PEUT DIRE TOUT HAUT CE QUE BEAUCOUP PENSENT TOUT BAS ? TABOUS….TABOUS…
5 mai, 2010, 11:05
Classé dans : Non classé

Dans notre pays de droit ou , en principe ,chacun est libre de sa pensée ,les  » restrictions  » à la libeté de presse et de dire sont réelles dés que
l’on touche à l’immigration. On est vite taxé de raciste….
En réalité nombre de nos concitoyens trouvent – sans toujours oser le dire – que l’immigration non contrôlée pose un problème dans notre pays. Sans doute il n’est pas bon de dire n’importe quoi et il convient de respecter les français issus de l’immigration qui ont les mêmes droits que les citoyens français d’origine.
De plus on ne peut oublier tous les africains qui se sont battus pendant les guerres de 14/18 et 39/45 pour défendre notre pays , pas plus que les Harkis qui
ont choisi la france et que l’on n’a pas bien respectés , c’est le moins que l’on puisse dire.
Personnellement , j’ai toujours eu beaucoup d’attention pour les Sénégalais dont pluseurs centaines sont morts à l’hôpital militare de la guerre 14/18 à La Teste de Buch. une importante nécropole exixte au lieu dit  » le Courneau » et je n’oublie jamais d’aller assister à la cérémonie di 11 novembre qi réunit les Testerins et une importante délégation de Sénégalais
Toutefois , comme le disait michel Rocart , il n’est pas possible d’accueillir toute la  » misère du monde  » dans notre pays.

Dernièrement une polémique a eu lieu , concernant les propos tenus par Eric Zemmour …. » les français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs ou arabes …. » C’est pourtant une réalité que le pourcentage des immégrés dans les prisons est nettement plus important que celui des Français d’origine.Une réalité .Le constater n’est pas pour stigmatiser les Noirs ou les Arabes. On ne eut pas nier , non plus que les violences dans les quartiers ou sont nombreux les français immigrés sont réelles, que l’on y brûle les voitures que l’on y  » caillasse  » la police et les pompiers.
C’est dire que l’on n’a pas fait ce qu’il était nécessaire pour que les immigés noirs et arabes s’intègrent dans un pays ou les coutumes ,les croyances , les droits
et valeursq ne sont pas identiques à celles de leur pays d’origine.

Il est vrai , aussi que lorsque l’on regarde l’ équide de France de football ou d’athlètisme ( surtout dans les courses ) on peut de demander quel pays elle représente !!! Si nous n’avions pas d’anciennes colonies devenues département français quelle valeur aurrait notre représentation internationale dans ces sports ?
Mais n’est ce pas aussi cette représentation massive qui  » empêche  » les français d’origine  » d’accéder au plus haut niveau sportif ???

Je suis de ceux qui trouvent que l’immigration devrait être plus contrôlée , de ceux qui pensent qu’il y a trop d’immigrés ( surtout de sans papiers ) en france,
surtout depuis de nombreuses années ou le chômage est important. Cela ne m’enpêche pas de respecter , les français issus de l’immigration , et de souhaiter
qu’ils s’intègrent dans notre pays en y respectant sa culture , comme ont pu faire ( et faire encore ) les Espagnols, les Pörtugais,les Italiens , les Polonais….

Dire simplement ce que l’on pense dans ce domaine me semble normal dans la mesure ou c’est dit courtoisement et sans arrière pensée. Il ne devrait pas y avoir de tabou dans ce domaine.


L'amour des tigres |
collectif-moita-verde |
citoyenprogressiste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gratte-Ciel Info
| FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice