Problèmes de société et action professionnelle en éducation physique et sports
  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

De 7 à 85 ans ou …faute de grive on mange des merles !!!
31 juillet, 2010, 17:35
Classé dans : Non classé

En 1971 avec mon fils Pierre âgé de 13 ans nous profitions du eau temps de fin aout pour faire une rande en haute montagne dans les pyrénées: La Brèche de Roland et le pic du Taillon ( 3144 mètres ) . Il restait encore un peu de neige et nous avion s pris des piolets ….les bâtons utilisés actuellement n’existant pas à  cette époque ….pourtant , ils auraient suffi.

35 années plus tard , avec deux de mes enfants , Marie france et Pierre le pic du Taillon et la Brèche deRoland ont revu  » mes pieds « ….avec deux grandes diffèrences par rapport à  la première ascension :
– En 1971 , nous n’avons pas rencontré âme qui vive sur tout le trajet et en 2006 que de monde ….on aurait pu se croire sur le cours de l’Intendance à  Bordeaux . et de regretter tant de monde , tout en étant satisfait de voir que la montagne attirait beaucoup de randonneurs , ce qui au delà de la mode actuelle de la nature , est une excellente chose pour la santé.
– en 2006 , plus une parcelle de neige ce qui facilitait l’effort.

Une troisiéme diffèrence , c’est que j’ai du ma’arrêter 3 fois dans la fin de l’excension du Taillon, essouflè ….les années ( 81 ans ) se font sentir et le manque d’entraâinement aussi .

Une idée a  » germé  » pendant cette seconde randonnée , celle d’y retourner avec mes 3 enfants, mon arrière petit fils GREGORY ( lors qu’il serait prêt physiquement ) et son Père soit 4 générations en haut du Taillon.

2010 devait voir cette idée se réaliser , mon arriére petit fils qui allait avoir 7 ans , grimpant  » comme une chèvre  »
sans se faire prier , avec beaucoup de plaisir avec ma fille ( Matie France ) et moi , depuis 3 ans.

OUI , mais , 2006 ….2010 ….4 années de plus et les 85 ans sont là  . Je décide donc de me préparer et de m’entrâiner
deux mois à  l’avance….marches allant jusquà  14 kilomètres à  bon rythme ( 6 Km heure ). Mon mèdecin n’est pas trés chaud
bien que me sachant en bonne forme…. » Monsieur DUPUY , il y a l’altitude et l’insuffisance d’oxygène….mais me connaissant, je passe outr .

Ma fille Marie France , excellent pyrénénne , décide de la date , 16 juillet , ee souhaite que nous arrivions quelques jours en avance , pour réaluser quelques randonnées préalables en altitude , poir nous préparer , Grégory et moi.
Nous savons qu ‘ il manquera un  » étage à  la fusée  » le père de Grégory se désistant , mais peu importe il y aura bien
de 7 Ãà  85 ans en haut de l’ascension.
Problè¨me : il y a beaucoup de neige avant d’arriver à  la Bréche de Roland et les crampons sont nécessaires. n
Nous vérifions l’information depuis une hauteur au-dessus du point de départ et des jumelles…..effectivement pas possible pour Grégory , pour moi pas prudent !

Il faut donc trouver un pic de remplacement , non loin de gavarnie. Marie France trouve aisément…..Le Petit Vignemale
(3025 mètres et 1000 mètres de dénivellé ) ….il faudra s’en contenter.

Donc mes 3 enfants , Grégory et moi , prenons le chemin qui nous mènera au sommet….5h à  5h30 d’ escalade.
La prem!ère partie de chemin est facile…quasiment horizontale , puis montée sans relâche dans un terrain trés cailloiteux
jusqu’au refuse du CAF puis jusquà la  » hourquette ». Quelques névés à traverser , sans difficulté, car trés peu en pente.
Mais du refuge, puis de la  » Hourquette » le sommet du Petit Vignemale se dresse avec un trés grand névé et 300 mètres
plus haut ……nous voyaons quelques alpinistes sur le névé menant au sommet. nous décidons d’atteindre le sommet en contournant le névé , dans une véritable caillasse , trés en pente avec un chemeinement bien peu marqué.
Je marche à mon rythme pas trop vite , pour éviter d’être essouflé et le reste du groupe suit…..grégory , lui , sans aucun problème.nous rencvontrons quelques Espagnols qui nous dépassent….le haut du névé à traverser et nous voilà au sommet . quelle joie…avec une vue trés belle d’une part vers la Brèche de Roland et le Taillon  » qui nous nargent  » et d’autre part vers le lac de Gaube.
3 autres randonneurs arrivent….nous voyons à leur langue que ce sont des Espagnols….  » Espagnols  » Non….Catalans
notre province est envahie par l’Espagne ! fiers catalans.
Nous partageans notre repas au sommet et je pense que c’est le meilleur repas de ma vie …..et rerette que Mon Epouse n’ait pu être des nôtres.Ma joie aurait été  » sublime  » .

Pas de regrets d’avpir du changer notre fusil d’épaule….le Petit Vignemale est une bien belle ascension ….1000m de dénivellé comme pour le taillon avec 109 m d’altitude de moins….la performance pour moi, surtout , est identique .

Voilà , j’ai réalisé un de mes rêves et j’en remercie mes Enfants et Grégory mon arrière petit fils , en attendant l’an prochain pour une autre escapade en montagne .



MARIE CLAUDE …..suite
1 juillet, 2010, 17:00
Classé dans : Non classé

Voilà Marie Claude bien en peine aprés la faillite de son ex-mari .La banque demande le remboursement du prêt et de la dette totale et exige pour ce faire la mise en vente de la maison que Marie Claude avait fait construire avec son ex -mari.
c’est le problème qui se pose ,assez souvent , aux personnes qui se sont portées caution. De quoi faire réfléchir!!!!!

Marie Claude doit donc trouver une location puisque sa maison est mise en vente…..le coût de la location , le remboiursement de l’emprunt de la maison grèvent son budget , d’autant que l’ex-mari ne verse pas la pension qu’il doit pour les enfants .
Digne et courageuse , Marie Claude doit faire face et tout n’est pas facile .Elle ne souhaite pas obliger le Père à payer la pension de ses enfants; il faudrait pour cela le traduire en justice…problème vis à vis des enfants pour la considération de leur Père. Bien que l’on fasse attention aux dépenses , que l’on ne parte pas en vacances des problèmes financiers se posent obligeant Marie claude de demander à ses frères de l’aider. Pas facile pour elle , mais nécessaire.

La Maman et les enfants , Sèverine et Sébastien font face à l’adversité. Sèverine ayant passé avec succés son baccalauréat
prépare en B.TS. en entreprise et réussit sans difficulté et trouve en emploi sans problème. Sébastien entre comme apprenti dans un restaurant et donne entière satisfaction .Il est maintenant  » chef de rang  » . La Maman peut être fière de l’éducation qu’elle a donné à ses enfants….de l’éducation et de l’exemple. Il est nécessaire de donner à ses enfants les capacités nécessaires pour leur permettre de faire face à la vie qui n’est pas toujours facile. Marie claude a réussi  » haut la main » et est
fière de ses enfant .

Sèverine fonde une famille et a deux enfants: Maxime , maintenant huit ans , et Jules 3 ans. Marie Claude reçoit ainsi
son plus beau cadeau. De La Rochelle ou elle est nommée , elle va à bordeaux voir trés souvent ses petits enfants…..elle
semble reprendre confiance en la vie . Mais elle ne se plaît pas à La rochelle , trouvant les personnes qu’elle fréquente trop distantes et elle n’a qu’une envie : la retraite…..elle pense habiter prés de Sèverine à Bordeaux ou peut être à La Teste de Buch ou elle a passé la majorité de son enfance , là ou reposent ses Parents , ses grands Parents…..

Mais elle fume beaucoup , toujours beaucoup trop tout en sachant que son Drère Claude est décédé d’un cancer du poumon à 71 ans…..lui aussi avait beaucoup fumé .

Et c’est à Pentecôte , le 23 Mai que nous l’avons vu pour la dernière fois. Elle devait prendre sa retraite le 28 juin .
Le 7 Juin elle est hospitalisé depuis son bureau popur insuffisance respiratoire.Ce sont ses collègues qui l’ont menée aux urgences. Sébastien est allé la voir le jour même et Séverine le lendemain. « Ne vous inquiétez pas , ce n’est rien  » leur
a-telle dit .Le 10 juin à 14h30 elle décédait d’une embolie pulmonaire . Trés certainement elle se savait malade , mais elle
n’a pas voulu inquiter ses enfants…..el elle est partie toute seule .
Le choc pour Sébastien et Sèverine , pour ses frères et bsa soeur aussi….c’ était notre petite soeur !

Toute le famile s’est retrouvée pour l’accompagner  » à sa dernière demeure  » dans le caveau familial.Ce sont ses 4 fréres
et 2 de ses neveaux qui ont porté son cercueil sur leurs épaules….un dernier hommage à celle qui les quittait si vite.

Voilà la vie de Marie Claude…..notre  » petite soeur  » ne nous a pas quittés , elle est toujours auprés de nous et la penséeva toujours vers elle….;peut être aurions pu faire mieux pour l’aider….mais elle était si secrète , ne se confiait pas .

Le lecteur de ces lignes pourra certainement tirer quelques enseignements de la vie de Marie Claude , souhaitons qu’ils
les aident à ne pas commettre les mêmes erreurs .


L'amour des tigres |
collectif-moita-verde |
citoyenprogressiste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gratte-Ciel Info
| FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice