IMPRIMER SA MARQUE

23 décembre 2020

Non classé

Tout être vivant a un commencement et une fin  ……. pour les   » anciens-anciens jeunes  » chaque année supplémentaire devient une année de moins  et il semble souhaitable de se pencher sur son passé et de vérifier si l’on a «  imprimé sa marque  » .

Le passé :  un nombre important de faits , de gestes d’émotions qui pourraient ne pas avoir eu lieu  … de rencontres qui ont marqué  mais qui pourraient ne pas avoir été faites  et qui auraient manqué ….

Le passé , ce sont aussi des souvenirs que l’on revit par pensée en étant heureux de les avoir vécus , parfois ben les regrettant. 

Un retour su ce passé  lest souhaitable pour comprendre ce que nous sommes devenus  , pour vérifier la chance que nous avons eue  , pour vérifier la part que nous avos eue dans notre devenir.

Il y a ce que les autres nous ont apporté dans notre savoir , dans notre comportement face aux problèmes que nous avons du résoudre , face aux difficultés rencontrées , face aux chemins que nous avons parcouru au cours de notre vie professionnelle puis de notre retraite …. il y a ce que nous avons  apporté , nous même  par notre action personnelle dans ce que  our sommes devenus ….ce que nous avons fait aussi vue que nous n’avons pas fait et aurions pu faire  ….

En réalité nous sommes venus au monde avec un potentiel transmis par nos parents , par  nos ancêtres  et il est souhaitable  de vérifier ce que nous avonsfait de ce  » cadeau  » .

Et pour moi  des questions : 

   Quoi dans ce cadeau de naissance  a fait de moi quelqu’un plus ou moins allergique à l’autorité , à la règle , a la hiérarchie …toujours la nécessité d »argumenter , l’impression d’être un «  insoumis  » !

La hiérarchie certes nécessaire mais acceptée seulement  si ce  » chef  »  est compétent dans la spécialité ou j’enseigne ,

Le règle , oui , à condition  de pouvoir l’adapter si c’est souhaitable  ….

Voilà ce qui m’a toujours guidé dans mon activité d’enseignant … la liberté du choix de ma méthode d’enseigner , agir de manière à faire plus que des « techniciens  »  , une formation de la personne , aider ceux que j’enseigne à agir de manière a  exploiter leurs  points forts mais aussi de pouvoir se servir de leurs  points faibles …. la liberté de choisir leur voie de ne pas rester dans le « moule  » de l’enseignant ….ne pas se laisser guider par la  » mode  »  , aller toujours de l’avant  et de s’en donner les moyens … savoir écouter , certes , mais savoir argumenter pour défendre son point de vue .

  ET LA QUESTION :  ais-je laissé ma marque ?

Après 35 ans de retraite je ne puis pas dire qu’il reste quelque chose de ce que j’ai voulu  » imprimer  » par mon action..

                      Pendant les 18 années de mon enseignement au CREPS de Bordeaux je me suis  » battu  » pour que la tradition hébertiste ait sa place dans un lieu ou la tradition  » suédoise  » avait l’avantage   … sans doute certain de me anciens étudiants de l’époque  gardent un bon souvenir de mon enseignement , mais  très peu d’entre eux se sont engagés dans un enseignement liés à la méthode naturelle ….. toutefois depuis 2017 une salle de cours de l’établissement porte mon nom .

Pendant les nombreuses années ou je me suis engagé dans la prévention des accidents professionnels provenant do facteur humain , un poste de conseillant régional d’éducation physique utilitaire et professionnelle  a été créé que j’ai occupé pendant 8 ans …. mais c’est le seul …. et  aucun de mes collègues se sont engagés dans des stages dans l’industrie ,stages dont j’avais eu beaucoup mal à faire accepter par le ministre des sports de l’époque …. et cette action conduite par l’inspecteur d’E.P.S. René LEBRUN a été abandonnée après mon changement d’orientation ….. il m’avait été  proposé de prendre le relai de René Lebrun mais en poste à Paris que j’ai refusé …. et qui connaît aujourd’hui mes articles publiés  dans ce domaine ?

Je pourrai continuer … mais je ne suis pas certain de voir que l’une de mes actions cherchant à imprimer ma marque a véritablement porté ses fruits , tant dans ma démarche pédagogique que dans mes diverses recherches sur les parcours en E.P., sur les effets de la séance d’éducation physique sur l’attention, ( même si je sais que d’après la fédération internationale d’E.P elle était la plus importante à son époque ) , sur l’équilibre et la prévention des chutes , sur le travail de recherche pour donner aux enfants gauchers la possibilité de dépasser leurs problèmes ( même si mes recherche ont été validées dans plusieurs articles de revue ou d’ouvrage pédagogique ) etc… etc…

En réalité , je pense que ces actions diverses ont contribué , un peu , à faire évoluer les comportements pédagogiques …. je suis un grain de sable dans une masse comme celle de la dune  » du Pyla  » qui domine le bassin d’Arcachon , chacun de ces brains de sable ont leur importance dans la constitution de cette dune !!!

Pourtant je puis dire qu’un des actions dans le cadre de mon passé de dix ans à la Férération Française d’E.P.et de Gymnastique Volontaire n’a eu aucune suite / en effet j’avais durée et fait adopter la  le comité directeur un article dans le règlement intérieur créant : un Conseil Pédagogique et un Collège  des Cadres Techniques Fédéraux  ( C.C.T.F.) évitant au responsable national que j’étais d’avoir tout pouvoir, celui-ci devant être celui de l’ensemble des cadres nationaux , régionaux et départie,taux ….. mais désmpon départ àlaretraite , l’enseignant qui a pris m’a succédé a fait disparaître ces deux structures …LE POUVOIR NE SE PARTAGEAIT ET NE SE PARTAGE PLUS !!!

Alors , l’essentiel est peut être ailleurs , dans le cadre familial , celui ou j’ai avec mon Epouse ( et elle y a eu une part sans doute plus importante que la mienne ) la joie d’élever nos trois enfants enfants en leur donnant les capacités essentielles pour qu’ils avancent dans leur vie au gré de leur volonté et de voir s’ils font de même dans la famille qu’ils ont crée .

Fait le 23 12 2012

 

 

 

 

 

À propos de vaisse

Prof. EPS à la retraite.-40 1/2 années d'enseignement comme formateur. Aprés- avoir enseigné au CREPS de Bordeaux de 1945 à 1963, Enseignement sportif en Gironde de 1963 à 1969 puis CTR prévention des accidents dans le monde du travail de 19690à 1975 ,enfin entraîneur National faisant fonction de DTN de 1975à i985 - 62 ans de vie associative dans des milieux " sportifs" en particulier dans des postes divers de membre de comité directeur à trésorier en passant par secrétaire régional et vice président national.

Voir tous les articles de vaisse

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

L'amour des tigres |
collectif-moita-verde |
citoyenprogressiste |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Gratte-Ciel Info
| FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice